Les haïkus de Iocasta

Sortie de mon dernier recueil de haïkus quatre saisons et haïkus zen: Le Livre Zen des Saisons 


Bonjour à tous,

C'est avec grande joie et satisfaction que j'annonce la parution de mon troisième recueil, Le Livre Zen des Saisons, aux Editions L'Harmattan, Collection Poètes des cinq continents. 

Le recueil contient des haïkus quatre saisons ainsi que des haïkus zen, décrits par Serge Tomé dans sa préface comme "un des plus beaux ensembles de haïkus que j'ai lu". 

« Si de nombreux essais sont effectués dans l’espace du Haïku, sont rares celles ou ceux des auteurs qui en inventorient rigoureusement les champs. (…). La fulgurance d’éclair recouvrant aussitôt ce qu’il révèle même, se poursuit tout au long du recueil selon la même qualité et intensité de traitement de l’instant en toute son étendue. Au-delà de la seule propriété sensible, c’est également le sens philosophique de l’expérience vécue qui est proposé avec rigueur.(…) » (Philippe Tancelin, Directeur de la Collection Poète des cinq continents, L'Harmattan).

Un grand merci à M Philippe Tancelin, Directeur de la Collection, ainsi qu'à Serge Tomé pour sa magnifique préface. 

Le livre est disponible via ce lien: http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=53159 

Et merci à vous pour votre fidélité et vos encouragements de tous les jours !  

Je vous souhaite déjà une excellente lecture !

Iocasta Huppen 

"L'esprit Haïku"

Le haïku est un bref poème japonais permettant de saisir l'insaisissable, l’essence d’un moment présent.

C'est un exercice inspiré de la philosophie bouddhiste d’envisager la vie en observant les choses, sans émettre de critiques.

L’« esprit haïku » tient du vécu, du ressenti, de choses impalpables. 

Le haïku est une forme de littérature très active, très vivante, la plus utilisée au monde; fort pratiquée dans le monde anglophone et slave, moins dans celui francophone. 

Un exercice littéraire pour tous les âges.

      

(Un poème, juste pour le plaisir des quatre saisons) 

Le rêveur et les quatre saisons

Un jour un rêveur eut envie
d’attraper avec son chapeau les quatre saisons

au printemps, il le tapissa
de perce-neige et de crocus,
des blés et de la lavande
sortirent du chapeau en été

en automne, il suffit d’y plonger la main
pour avoir des raisins et des prunes
et en hiver, avec son chapeau
il rapporta de la neige
pour la faire fondre dans sa marmite

Lorsqu'un jour son chapeau se retrouva troué
il le laissa lui échapper des mains
rempli par le vent du début de l’hiver

« Achète-toi plutôt un filet ! »,
lui dit un pragmatique

Alors, au printemps il captura les premiers papillons
juste pour les regarder,
en été il mangea quelques poissons volants

en automne il n’eut aucun mal
à remplir son filet de feuilles et de châtaignes
et en hiver, il transporta du sel
pour les animaux de la forêt

Lorsqu’un jour son filet se retrouva déchiré
il le laissa s’accrocher aux buissons,
et le filet ne tarda pas à se remplir
de cocons de papillon

Décidé à ne plus écouter aucun pragmatique
le rêveur utilisa ses mains
pour attraper les quatre saisons
alors il devint poète

© Iocasta Huppen Déc. '14

A titre d'info, veuillez trouver ci-après un lien vers ma chaîne YouTube, contenant mes lectures de poèmes personnels, lectures regroupées dans le module Poetry On The Roof: 

https://www.youtube.com/channel/UCFNAf9rA1V7kqk8M4uSewuQ .

Bonne découverte !