Juin 2021, Kukaï #32
Photo: Filip Nicu Angelo

Compte-rendu Kukaï #32

Juin 2021

Quelle joie d’avoir pu nous réunir à nouveau après neuf mois ! Ce fut long mais le déconfinement est bien là ! Et justement, pour ces retrouvailles, nous avons dû composer avec les réunions de famille et d’amis, avec les rendez-vous pour la vaccination ainsi qu’avec d’autres empêchements. Mais quel bonheur de vous retrouver !
C’est donc à huit (au lieu de dix) que nous avons écrit les pages de ce kukaï de juin 2021. Les thèmes furent "barbecue" (thème proposé par Cécile Marsal) et/ou un thème libre. 
 
Bienvenue à Marie-France Evrard, Florence Plissart et Doris Uglar ! J’ai été heureuse de vous accueillir. Un grand merci à Doris pour les délicieux apéritifs salés et sucrés et un grand merci à Filip Nicu Angelo pour ses photos et vidéos. À cette occasion, Filip a découvert le haïku et s’est montré intéressé à participer prochainement au kukaï. Je te lance ce défi, Filip !
 
Et vu le caractère festif de notre réunion, j’avais demandé aux participant.e.s de mettre en jeu quatre textes / personne (au lieu de trois) et d’en sélectionner autant.
 
Voici à présent, le palmarès de cette rencontre :
 
3 TEXTES avec 3 VOIX :
 
enfin libre
son sourire offert
à la caresse du vent
 
(Marie-France EVRARD)
 
 
cercle des poètes
ils refont le monde
avec trois vers
 
(Marie-France EVRARD)
 
 
Fantaisie –
son jardin rempli
d’herbes folles
 
(Jacques MICHONNET)
 
 
5 TEXTES avec 2 VOIX :
 
 
Douceur de l’été
partir avec toi
vers les étoiles
 
(Iocasta HUPPEN)
 
 
premier barbecue –
servi sur des ballerines
le festin des moustiques
 
(Françoise GABRIEL)
 
 
coquillages percés –
l’enfant enfile et espace
sa constellation
 
(Françoise GABRIEL)
 
 
plage au matin –
dans les pliants les bedaines
parlent barbecue
 
(Françoise GABRIEL)
 
 
temps rafraîchi –
la boule de glace dure
jusqu’à la mi-temps
 
(Françoise GABRIEL)
 
 
13 TEXTES avec 1 VOIX :
 
Si bon ! si bon !
l’été si proche
sourires – démasqués
 
(Valérie CARRO)
 
 
Aubépine
sa robe de mariée
se défait au vent
 
(Florence PLISSART)
 
 
Des roses immaculées
comme des apparitions
– Magie du Soleil
 
(Cécile MARSAL)
 
 
Rose rouge
Sur son corps se lève
Amour dans la nuit
 
(Doris UGLAR)
 
 
Fleurs d’azalée
– Le bourdon ne sait
où donner de la trompe
 
(Florence PLISSART)
 
 
Séjour au gîte
sur le barbecue fristouille
un gîte à la noix*
 
(Iocasta HUPPEN)
 
* la partie arrière du milieu de la cuisse chez le bœuf
 
 
Balade en montagne
soudain des débris d’avion
un barbecue tombé du ciel.
 
(Cécile MARSAL)
 
 
troisième âge
face à sa solitude
le monde sourd
 
(Marie-France EVRARD)
 
 
Plaine de jeux
grimper jusqu’en haut
se sentir grande !
 
(Valérie CARRO)
 
 
le temps lie – délie
    les fils
Comment recoudre ?
 
(Valérie CARRO)
 
 
à l’ombre du hêtre
l’homme son livre et un banc
une femme approche
 
(Jacques MICHONNET)
 
 
Eau de pluie
entre mes lèvres
et la rose
 
(Florence PLISSART)
 
 
confiée au feu
ma lettre enflammée
pour l’absent
 
(Florence PLISSART)
 
 
BRAVO et FÉLICITATIONS à toutes et à tous ! 
 
Comme annoncé, Marie-France Evrard et Jacques Michonnet, exæquo à la première place, ont pu proposer un thème pour le kukaï de la rentrée de septembre. Marie-France a proposé "illusion (s)" et Jacques, "vendanges". Vous avez le choix entre ces deux thèmes imposés et un thème libre.
 
La date du prochain kukaï est le samedi 11 septembre, à partir de 14h30 à La fleur en papier doré, Salle Vrebos. Les autres conditions de participation seront établies en fonction de la situation sanitaire à ce moment-là.
 
Avant de conclure, Denise Decoste nous a fait cadeau de deux haïkus que j’ai lus aux participant.e.s. Merci à elle. Les voici donc :
Sur la terrasse / La tempête d’hier / Le barbecue s'envole
Roses flottant dans l’eau / Continuent de fleurir / Quelque part en moi.
 
Passez un très bel été et au grand plaisir de vous revoir en septembre ! 
 
We love haiku!
Iocasta HUPPEN

Juin 2021 Photo: Filip Nicu Angelo

Juin 2021 Photo: Filip Nicu Angelo

Juin 2021 Photo: Iocasta Huppen

Juin 2021 Photo: Filip Nicu Angelo

Juin 2021 Photo: Filip Nicu Angelo

________________________________________________________________________________________________________

Photo via le Web.

Compte-rendu Kukaï #31
 
Mai 2021
 
Annoncé comme un kukaï en plein air, ce 31-ème est finalement devenu un kukaï virtuel. En cause, un très mauvais temps attendu et confirmé.
 
Les participant(e)s à ce kukaï virtuel ont donc été les dix personnes inscrites (moi comprise) à savoir : Françoise Bortolozzi, Valérie Carro, Marie Derley, Françoise Gabriel, Cécile Marsal, Jacques Michonnet, Martine Mo, Roy Cris et Rudy Smets.
 
Il y a eu aussi la participation de Jean-Louis Chartrain (merci à lui) ainsi qu’un invité surprise. Il s’agit de nul autre que… Shiki (Masaoka Tsunenori). Eh oui, j’ai eu envie de mélanger à nos textes un haïku de cet auteur classique japonais que j’affectionne tout particulièrement. On peut dire que Shiki a été des nôtres pour ce deuxième kukaï de printemps, de cette année 2021. 
 
Souhaitons également la bienvenue à Françoise Bortolozzi ! Passionnée par le haïku, elle a entamé sa phase d’apprentissage. Très heureuse de la compter parmi nous ! 
 
Sans plus tarder, voici donc le palmarès de ce 31-ème kukaï qui a eu deux thèmes : un thème libre et un thème imposé : "cheminée(s)" :
 
1 TEXTE avec 4 VOIX :
 
apostrophe –
en contrepoint de l'angélus
le chant du merle
 
(Jacques MICHONNET)
 
 
3 TEXTES avec 3 VOIX :
 
le feu des vieilles lettres
rougeoie dans la cheminée
mes joues brûlantes
 
(Marie DERLEY)
 
matin brumeux –
juste le cri d'une pie
et un café froid
 
(Jacques MICHONNET)
 
sur le chemin
des jacinthes sauvages
loin de leurs racines
 
(Rudy SMETS)
 
 
5 TEXTES avec 2 VOIX :
 
adieux sur le quai
la cheminée du ferry
nous pique aux yeux
 
(Marie DERLEY)
 
De par les collines
une odeur de cheminée –
le soleil se couche
 
(Iocasta HUPPEN)
 
frimas tardifs –
le muguet du premier mai
attend l'ascension
 
(Françoise GABRIEL)
 
période de jeûne
sans tabou je dévore
le printemps
 
(Jean-Louis CHARTRAIN)
 
Profusion de feuilles
le jardin de la voisine
devient secret
 
(Iocasta HUPPEN)
 
 
10 TEXTES avec 1 VOIX :
 
Averse de mai
odeur de l'herbe mouillée
l'éveil des sens
 
(Françoise BORTOLOZZI)
 
circonvolutions –
la cheminée vient
d'arrêter de fumer
 
(Françoise GABRIEL)
 
Moustique
Son aiguillon dans ma peau
Énième dose.
 
(Roy)
 
Nouveau printemps
cafés fermés
goût – amer
 
(Valérie CARRO)
 
parfum exotique –
la fumée des feux de tourbe
sur les cottages
 
(Jacques MICHONNET)
 
pelant une poire
de la lame le jus sucré
coule
 
(SHIKI - Masaoka Tsunenori) - "Shiki – le mangeur de kakis qui aime les haïkus", de Cheng Wing fun et Hervé Collet, Editions Moundarren.
Le vote appartient à Martine MO)
 
Retour à la maison
surprise, surprise
deux pigeons – amoureux
 
(Valérie CARRO)
 
rugissements –
l'arbre en proie
aux tourments du vent
 
(Rudy SMETS)
 
soleil rasant –
mon ombre
entaille le champ
 
(Rudy SMETS)
 
Train au passage
Mon portrait masqué
Multiplié en accéléré
 
(Roy)
 
 
BRAVO et FÉLICITATIONS à toutes et à tous ! 
Ce fut un réel plaisir de lire tous ces beaux haïkus ! Sans oublier les très bons textes écrits d’après le thème imposé, qui ne fut vraiment pas facile. 
 
Le prochain kukaï (juste avant les vacances d’été) aura lieu le samedi 12 juin. Si nous pouvons nous réunir à La fleur en papier doré, nous le ferons à partir de 14h30 dans la Salle Vrebos. Vous avez le choix entre un thème libre et/ou un thème imposé. Pour cette rencontre, le thème imposé sera « barbecue » ; ce thème a été proposé par Cécile Marsal, co-animatrice du Kukaï de Bruxelles.
 
Il faut savoir qu’au sujet des thèmes imposés, à partir de la rentrée de septembre, la personne qui verra son texte arriver en première position, pourra proposer un thème imposé. Si plusieurs personnes sont ex aequo à la première place, plusieurs thèmes seront proposés et les participants feront leur choix.
 
D’ici la rencontre de juin, prenez soin de vous ! 
 
Iocasta Huppen
We love haiku!
 
________________________________________________________________________________________________________________________

Kukaï de Bruxelles #30

Forêt de Soignes, près de l'Étang des Enfants Noyés.
Photo via Cécile Marsal.

Compte-rendu Kukaï #30

Mars 2021

Pour cette rencontre, tenant compte des nouvelles mesures sanitaires et vu la lassitude concernant les rencontres virtuelles par temps de pandémie, j’avais proposé de nous retrouver en plein air. J’avais fixé à 8 (huit) le nombre de participant.e.s, mesures sanitaires obligent. Un grand merci à celles et ceux d’entre vous qui m’ont envoyé des messages d’encouragement et de soutien à ce sujet ! Un grand merci aussi à celles et ceux qui ont réagi à mon annonce au sujet de cette rencontre ! Cela fait chaud au cœur.
 
Au départ, pour ce kukaï du 13 mars, nous aurions dû être 4 (quatre) personnes à nous retrouver dans la Forêt de Soignes mais les différents imprévus, sans oublier le temps de mars, ont fait que ce kukaï fut un kukaï très, très restreint. En compagnie de Cécile Marsal, j’ai passé une chouette matinée à échanger autour du haïku. D’ailleurs, vu les conditions difficiles de cette rencontre en pleine nature par un temps capricieux, j’ai décidé de proposer à Cécile, qui a fait l’effort de venir, de me seconder pour les prochaines rencontres Kukaï de Bruxelles. Par chance, elle a accepté. C’est donc avec une grande joie que je vous informe que Cécile Marsal sera co-animatrice du Kukaï de Bruxelles. Grand merci à elle d’avoir accepté ma proposition.
 
Nous avons lu nos haïkus, nous avons mangé aussi un cake aux cerises, nous avons bu un bon café apporté par Cécile (merci à elle) et nous avons trinqué (avec un verre de mousseux) aux prochaines rencontres du kukaï de Bruxelles que nous espérons à l’abri de toute intempérie et, surtout, bien représentées.
 
Entourées par la forêt, les oiseaux, les écureuils et les joggeurs (qui nous ont saluées très chaleureusement), nous avons passé un chouette moment. A nous deux, nous avons parlé haïku, règles d’écriture et tout autre sujet qui pouvait nous tenir à cœur.
 
Vous vous en doutez, il n’y a pas eu de sélection. Voici nos textes. Commençons par ceux de Cécile, co-animatrice du Kukaï de Bruxelles :
 
Taille de printemps,
mon voisin m'offre des bourgeons
-- Magnolia Grandiflora dans mon salon.
 
Reflets du soleil
sur les fleurs jaunes du printemps
-- bientôt le pastis.
 
Vocalises d'oiseaux
et éclosion de fleurs
-- éveil sensuel du matin.
 
Eclaircies entre vent et pluie
avec grêle sur le retour
-- un kukaï riche en sensations.
 
 
Et voici les miens :
 
Temps de mars --
deux femmes
lisent des poèmes
 
Pluie d’écorces
depuis l’arbre mort
un pic-épeiche
 
Sous le vent
un bruit de mât de bateau
l’arbre tangue
 
Premier rendez-vous
une poignée d’étoiles
dans notre cerisier
 
Jours de printemps
amenées par la brise
des ballons de savon
 
 
J’ai également reçu quelques participations. Françoise Bortolozzi et Amel Amar Boumaza auraient dû participer à ce kukaï en plein air. Voici leurs textes et bienvenue à Françoise Bortolozzi ! En espérant la rencontrer lors d’un prochain kukaï à La fleur en papier doré, le bistrot !
 
Être soi-même
dans un monde où tout change
Singularité
 
Dans le parterre
semer de belles graines
l'une après l'autre
 
Quelques bourgeons jaunes
à travers la clôture
Un forsythia
 
Créer un haiku
photographier l'instant
Rituel du jour
 
(Françoise Bortolozzi)
 
 
Voici à présent les textes d’Amel Amar Boumaza :
 
Sous le soleil
Les ailes des papillons brillent --
Pétales de roses.
 
Matin de printemps
Le cerisier étend avec générosité une branche
Pour la lune de la rivière.
 
 
Et finalement, voici deux participations en cadeau à ce 30ème Kukaï de Bruxelles. Grand merci ! 
 
Mon esprit papillonne
Ma pensée fleurit
Je bois du printemps
 
Le printemps écume mon âme
Lame de fond
Mes hormones rock 'n' rol
 
Print
Le soleil et le bleu du ciel
Print_emps
 
(Christian Romedenne)
 
 
Tu hurles, le vent
Cette nuit n'en finit pas
Demain, matin gris
 
Vent en colère
Je réconforte mon chat
Il se rendort, lui !
 
(Irène Bughin)
 
 
Bravo à toutes et à tous ! 
 
 
Un grand merci à vous, les ami.e.s ! Cette décision de nous rencontrer en plein mois de mars en nature fut une première. Pas la dernière, en tout cas.
 
Notre prochaine rencontre aura lieu le 22 Mai à partir de 14h30 et jusqu’à 17h30 au bistrot La fleur en papier doré. En cas de non-ouverture du secteur de l’HoReCa, nous nous retrouverons à nouveau en plein air. Des informations suivront.
 
Par contre, je peux vous communiquer déjà le thème de notre rencontre du 22 mai, qui sera "la cheminée" et/ou un thème libre.
 
D’ici là, portez-vous bien et bon printemps à toutes et à tous ! 
Vive le haïku et vive la poésie, les ami.e.s ! 
 
Iocasta Huppen
We love haiku!

Kukaï de Bruxelles #30

Photo Iocasta Huppen Mars 2021

Kukaï de Bruxelles #30

Photo Cécile Marsal Mars 2021

Kukaï de Bruxelles #30

Photo Iocasta Huppen Mars 2021

Kukaï de Bruxelles #30

Photo Cécile Marsal Mars 2021

___________________________________________________________________________________________________________

Photo via le Web.

Compte-rendu Kukaï #29
Décembre 2020
 
Pour ce 29-ème Kukaï de Bruxelles et le 2-ème virtuel, j’ai reçu les participations de 36 personnes (9 hommes, 26 femmes et 1 enfant) représentant quatre pays : la Belgique, le Canada, la France et le Japon. Vous êtes venu.e.s en grand nombre et je vous remercie très chaleureusement pour l’intérêt et la confiance.
 
Deux personnes participaient avec un texte chacune et l’enfant qui a pris part à cette sélection n’était autre que ma fille de 9 ans, Aline. C’était sa première participation à un kukaï. Elle a également voté et je n’ai aucunement influencé ses choix. Comme annoncé, je n’ai pas participé avec des textes mais j’ai voté.
 
Je partage l’avis d’un grand nombre de participant.e.s sur la qualité des textes proposés et je vous remercie d’avoir répondu présent à ma demande de nous retrouver (pour certaines et certains) et de faire connaissance (pour d’autres).
 
Sans plus attendre, voici le palmarès de ce Kukaï de Bruxelles #29 virtuel qui a eu comme thème « l’hiver » :
 
 
Un haïku avec 8 VOIX :
 
Pluie hivernale
sur la surface du lac
la lune pétille
 
(Marie-France EVRARD)
 
 
Un haïku avec 6 VOIX :
 
neige fraîche –
la longue balafre
de mes pas
 
(Rudy SMETS)
 
 
Un haïku avec 5 VOIX :
 
bain de lune
des éclats de givre
dans le feuillage
 
(Françoise MAURICE)
 
 
Trois haïkus avec 4 VOIX :
 
des flocons égarés
dégoulinent sur la vitre
le chat ouvre un œil
 
(Jacques MICHONNET)
 
échos des étoiles
dans la ville tout en blanc
les rires d’enfants
 
(Philippe MACÉ)
 
froid piquant
le rôti de bœuf clouté
de trois pointes d’ail
 
(Joëlle GINOUX-DUVIVIER)
 
 
Quatre haïkus avec 3 VOIX :
 
Crispé dans le froid
le jour peine à se lever
pour quitter la nuit
 
(Raphaël SIMON)
 
Matins verglacés ....
l'hiver dans un triple axel
entre dans la danse
 
(Oksana CHAURÉ-LEWKOWICZ)
 
première gelée
dans l'infini silence
les éclats du soleil
 
(Anne-Sophie RAYBAUD)
 
un nouvel hiver –
sur les chevelures aussi
tombe la neige
 
(Sylviane DONNIO)
 
 
Cinq haïkus avec 2 VOIX :
 
Brumes et gelées
le thé brûlant en volutes
calligraphie
 
(Véronique-Laurence VIALA)
 
Deux degrés ici
les litchis sur l'étal
– trente-neuf là-bas
 
(Sovimanga)
 
étoiles d'hiver
accrochées au sapin
nos pensées pour eux
 
(Cudillero Plume)
 
le hameau s'éveille
en murmures amortis
ce matin il neige
 
(Jacques MICHONNET)
 
sapins floconneux –
moufle dans moufle
sur le chemin
 
(Domino JACQUET)
 
 
Vingt-deux textes avec 1 VOIX :
 
À la fenêtre
un espoir de ciel bleu –
Matin de décembre
 
(Valérie RIVOALLON)
 
black friday
un incessant va et vient
dans la mangeoire
 
(Françoise MAURICE)
 
blancs sur blanc
des pas flottent sur la neige
les miens
 
(Nane COUZIER)
 
comme elle fume
sa bouche bavarde !
matin de givre
 
(Sylviane DONNIO)
 
Dans lits de feuilles mortes,
les graines rêvent de fleurs
qui s'épanouissent
 
(Konjaku)
 
gelée du matin –
alourdit la rose
décore le sapin
 
(Anne-Marie COUEPEL)
 
jour de l'an –
face à la brume
les brise-lames et moi
 
(Rudy SMETS)
 
Les arbres sont nus –
c’est peut-être l’hiver
 
(Aline HUPPEN)
 
L'enfant enlace
un sapin de sa taille
– boule de neige
 
(Sovimanga)
 
L’érable nu
Écartelé sur le ciel
Se souvient du vent
 
(Martine ROUHART)
 
Longue nuit d'hiver
mais passée dans tes bras - Ha
C'est déjà l'aurore
 
(Félix BOULÉ)
 
Les arbres sont nus
Le givre tapis le sol
Le rouge-gorge chante.
 
(Véronique Esoken)
 
Nuit d’hiver
Dans les rues vides
Mon ombre me devance
 
(Laurence FISCHER)
 
petit matin frais –
l'araignée sous la plinthe
sans plainte se glisse
 
(Françoise GABRIEL)
 
Pigeons et mouettes
se disputent les miettes de pain
pigeons – victorieux
 
(Valérie CARRO)
 
Plus je me rapproche
plus ton visage devient flou,
dans la rue d'hiver
 
(Konjaku)
 
Première fois –
Sur les cheveux de son père
la neige
 
(Valérie RIVOALLON)
 
Premiers rayons du matin
Les graminées givrées
fument
 
(Dominique MELIS)
 
psaumes de l’Avent –
le soleil à genoux
avec la moniale
 
(Carmelina CARRACILLO)
 
retrouvailles
son parfum décoré
de flocons de neige
 
(Philippe MACÉ)
 
réveillon annulé –
sommée de méditer
sur l’impermanence
 
(Carmelina CARRACILLO)
 
théâtre de verdure
en matinée l’entrée en scène
du givre
 
(Jean-Louis CHARTRAIN)
 
 
C’est un palmarès impressionnant, donc BRAVO aux lauréat.e.s ! FÉLICITATIONS aux auteur.e.s sélectionné.e.s ! Je ne peux qu’être fière de vous avoir réuni.e.s et d’avoir pu lire de si beaux haïkus.
 
Comme je l’ai dit aux participant.e.s, à terme, j'envisage la publication d'une anthologie du Kukaï de Bruxelles qui regroupera les textes choisis aux différentes rencontres habituelles ou virtuelles. Ce n'est pas pour tout de suite mais c'est à l'ordre du jour dans mon agenda.
 
Les participant.e.s à ce kukaï virtuel recevront par mail un tableau qui reprend les votes de chaque personne ainsi que les commentaires, sans oublier les haïkus et bien sûr, les noms des auteur.e.s.
 
Aussi, comme je n’ai pas pu participer avec des textes, voici un haïku personnel que j’ai gardé spécialement pour ce kukaï :
 
Espace entre les branches –
la lune d’hiver
est presque pleine
 
Le prochain kukaï de Bruxelles aura lieu le 13 mars 2021, de 14h30 à 17h30 à La fleur en papier doré. Je formule le souhait de pouvoir nous réunir à nouveau !
 
Les trente-six participant.e.s, le reste des membres du Kukaï de Bruxelles et moi-même vous souhaitons de passer de belles fêtes de fin d’année, une année telle que nous avons connue. Je vous souhaite une meilleure année nouvelle !
 
Iocasta Huppen
We love haiku!
 
 

Peinture: Tavik Frantisek Simon - Staromestske Namesti, Prague, 1916

Ando Hiroshige Scène de neige, série des 53 stations du Tôkaidô, 38e station, 1840

Photo via le Web.

Illustration: Eiichi Kotozuka

___________________________________________________________________________________________________________

Photo via Pinterest.

Compte-rendu Kukaï #28
Novembre 2020
 
Pour ce kukaï de novembre 2020 (reconfinement oblige), j’ai demandé aux personnes qui n’ont pas pu participer à la rencontre de septembre, de m’envoyer deux textes (haïku, tercet ou senryu) sur un thème libre. L’idée était de compiler les différents poèmes reçus et de constituer ce compte-rendu, afin de poursuivre, malgré la situation actuelle, notre activité autour du haïku. J’ai reçu les participations de huit personnes : Amel Amar Boumaza, Denise Decoste, Jacques Michonnet, Karine Gadiou, Véro Alain, Domino Jacquet, Carmelina Carracillo et Irène Bughin.
 
Souhaitons la bienvenue à Denise Decoste, une talentueuse auteure rencontrée au mois d’octobre lors d’une expo organisée par la Commune d’Uccle (Bruxelles) ; elle y co-exposait avec moi, ses haïkus.
 
Je vous invite à découvrir ces différents poèmes mis en page de façon à créer un ensemble homogène. Bonne lecture. 
 
Arbres gris cassés
Au cœur du printemps –
Nos rêves décousus.
 
(Amel AMAR BOUMAZA)
 
 
D’un bruit perçant
Le concert des cigales pénètre
Le cœur de la Nuit.
 
(Denise DECOSTE)
 
 
Terrasse ombragée –
rien que pour mes gambettes
le soleil de cinq heures
 
(Iocasta HUPPEN)
 
 
pas un souffle d'air
la brume enveloppe tout
un cheval galope
 
(Jacques MICHONNET)
 
 
Bruissement de pas
les feuilles sur le chemin
un tapis persan.
 
(Karine GADIOU)
 
 
matin d'automne
je marche avec précaution
dans les feuilles mortes
 
(Jacques MICHONNET)
 
 
Tourbillon d’hélice d’érable /
Tapis de paillette dans la cour.
 
(Véro ALAIN)
 
 
Deux pommes bien mûres
dans le panier à fruits –
Volupté de ses seins.
 
(Domino)
 
 
Heure d'hiver
une dernière fois encore
dormir plus longtemps.
 
(Karine GADIOU)
 
 
Soleil automnal
Télé travail
Un papillon cherche refuge.
 
(Véro ALAIN)
 
 
hôpital bondé
même le soleil d’automne
entre de travers
 
(Carmelina CARRACILLO)
 
 
Toussaint confinée
s'emparer de la sottise
de l'embrasser
 
(Carmelina CARRACILLO)
 
 
Vendredi 13
Et grève des bus
Excursion cadeau.
 
(Irène BUGHIN)
 
 
Vendredi 13
Gare fermée
Partir à l'aventure.
 
(Irène BUGHIN)
 
 
Un cœur en forme de soleil
D’ébranler la lumière en nous
Il ne manque pas.
 
(Amel AMAR BOUMAZA)
 
 
La plume glissant
sur le papier parfumé –
Tendres pensées.
 
(Domino)
 
 
Journée ensoleillée –
elle remet de l’eau
aux fleurs coupées
 
(Iocasta HUPPEN)
 
 
Toute petite comme une abeille
Je voudrais
Renaître.
 
(Denise DECOSTE)
 
 
Un grand merci à vous toutes ainsi qu’à Jacques, seul homme présent dans ce compte-rendu. Bravo, les ami.e.s !
 
Notre prochaine rencontre est prévue pour le 12 décembre '20, de 14h30 à 17h30 à « La fleur en papier doré ». Le thème sera : « l’hiver ». Le nombre maximal de participant.e.s est fixé à 10, moi comprise.
Si cette rencontre ne pouvait pas avoir lieu, j’organiserais un kukaï virtuel avec, cette fois-ci, une sélection. Et bien sûr, pour le kukaï virtuel, pas de limitation par rapport au nombre de participant.e.s. Plus d’infos prochainement.
 
D’ici là, portez-vous bien !
 
Iocasta Huppen
We love haiku!
 
___________________________________________________________________________________________________________________________

Kukaï de Bruxelles
Septembre 2020

De gauche à droite:
DEBOUT: Cristina Manea, Isabelle Barthelemy, Valérie Carro, Marie Derley, Françoise Gabriel, Rudi Smets et Allal Taleb.
ASSIS: Iocasta Huppen, Christian Romedenne, Alain Henry, Ume et Roy.

Compte-rendu Kukaï #27
Septembre 2020
 
C’est la rentrée ! Et quelle rentrée ; la dernière fois que nous nous sommes réunis fut en décembre 2019. Aujourd’hui, j’ai été heureuse de vous (re)voir enfin.
 
En raison d’une incompréhension, c’est à 12 que nous nous sommes retrouvés aujourd’hui. Mais une salle plus grande ayant été mise à notre disposition, nous avons pu respecter les mesures sanitaires. Et c’est aussi la raison pour laquelle vous retrouverez Allal côté court sur certaines photos. Merci Allal d’avoir accepté cette place. Nous fûmes donc 12 participant.e.s : Ume (Yumiry Fujino), Allal Taleb, Roy Cris, Cristina Manea, Isabelle Barthelemy, Christian Romedenne, Valérie Carro, Françoise Gabriel, Alain Henry, Marie Derley, Rudi Smets et moi-même. Pour cette rencontre, Jacques Michonnet m’a fait parvenir un texte. Merci à lui.
 
Encore une belle moisson de poèmes cet après-midi. Je tiens à dire un grand bravo à toutes et à tous ! Le choix ne fut pas facile. Sans plus attendre voici le palmarès de ce kukaï de septembre 2020 :
 
1 TEXTE avec 4 VOIX :
 
pierres de sable
sur les façades lentement
le temps s’écoule
 
(Marie DERLEY)
 
 
3 TEXTES avec 3 VOIX :
 
Chapelle fermée
par la serrure
l’ange doré
 
(Valérie CARRO)
 
 
ombrages complices
dans leur conversation
se glisse une feuille
 
(Jacques MICHONNET)
 
 
silence
une feuille tombe
silence
 
(Rudi SMETS)
 
 
7 TEXTES avec 2 VOIX :
 
Soleil d’octobre –
je coupe en quatre
une poire juteuse
 
(Iocasta HUPPEN)
 
 
herbes de Provence –
un peu des vacances
au fond du bocal
 
(Françoise GABRIEL)
 
 
Visite à la brocante
à un collier de perles j’offre
une nouvelle vie
 
(Iocasta HUPPEN)
 
 
Même à travers le masque
Le parfum des herbes fauchées.
 
(Cristina MANEA)
 
 
Parfum de musc
Fragrance de patchoulis
Sous-bois Paris XL
 
(Christian ROMEDENNE)
 
 
Drie* fontaines château
Le bruit d’automobiles sur
Le pont dimanche soir
 
* Drie signifie trois en néerlandais ; il s’agit d’un lieu à Bruxelles, le Château de Trois-Fontaines.
 
(Roy)
 
 
Le café fantôme
Chaises attablées enchaînées –
Minuit
 
(Roy)
 
 
9 TEXTES avec 1 VOIX :
 
bicoque en ruine
éclairé par la lucarne
un vieux crucifix
 
(Allal TALEB)
 
 
Vent d’automne
Les feuilles mortes
Libres comme l’air
 
(Isabelle BARTHELEMY)
 
 
distance sociale –
deux chiens amicaux
allongent leur laisse
 
(Françoise GABRIEL)
 
 
Une feuille au soleil
pour le papillon blanc –
l’automne à peine
 
(Iocasta HUPPEN)
 
 
Marche lente
Champignons dans mon panier
Ce soir, un festin
 
(Isabelle BARTHELEMY)
 
 
balade en forêt
chassé
à coups de glands
 
(Alain HENRY)
 
 
Un masque rikiki
deux bouts de moustache
à l’air libre
 
(Cristina MANEA)
 
 
Soleil couchant –
un rat déboule
dans le potager
 
(Cristina MANEA)
 
 
galette des rois
la fève sacre un roi et
des révolutionnaires
 
(Marie DERLEY)
 
 
BRAVO et FÉLICITATIONS à toutes et tous !
 
Ce fut un vrai plaisir de vous revoir, les ami.e.s et d’accueillir quatre nouveaux membres : Ume (Yumiry Fujino), Isabelle Barthelemy, Christian Romedenne et Rudi Smets. Bienvenue parmi nous !
 
La PROCHAINE RENCONTRE aura lieu le 14 NOVEMBRE 2020, même heure (14h30), même endroit (La fleur en papier doré). Pour cette rencontre, vous êtes invité.e.s à apporter trois poèmes (haïkus, tercets ou senryus) sur un thème libre.
 
Vu la situation sanitaire actuelle, pour la rencontre de novembre j’inviterai à s’inscrire uniquement les personnes qui n’ont pas pu participer au kukaï de septembre. Le but est de donner à tout le monde l’occasion d’y participer. Merci pour votre compréhension.
 
Ce compte-rendu sera envoyé à Jean Antonini, rédacteur en chef de la Revue GONG de l’Association francophone de haïku (AFH), pour une publication à l’occasion de la Journée du haïku du 18 octobre. Vu que le Kukaï de Bruxelles ne se réunit pas en octobre, ce sera notre façon de participer à cette journée.
 
Passez un bel automne et prenez soin de vous.
 
Iocasta Huppen
We love haiku!
 
___________________________________________________________________________________________________________________________

Kukaï de Bruxelles Septembre 2020 Photo: Iocasta Huppen

Kukaï de Bruxelles Septembre 2020 Photo: Iocasta Huppen

Kukaï de Bruxelles Septembre 2020 Photo: Iocasta Huppen

Kukaï de Bruxelles Septembre 2020 Photo: Françoise Gabriel

Peinture: Alexi Zaitsev

Compte-rendu Kukaï #26
Juin 2020
 
Comme annoncé, le Kukaï de Bruxelles #26 fut un kukaï virtuel. Phase 3 du dé-confinement en Belgique oblige et période d’examens de fin d’année, nous nous sommes pris au jeu de la sélection à distance, mais pas si éloigné.e.s que ça, j’ai envie de dire.
 
Me concernant, ce fut un plaisir de lire les 55 poèmes brefs envoyés par les 28 auteur.e.s (deux textes/personne, Fujino Yumi m’ayant envoyé un seul texte).
 
Je vous félicite déjà pour le fait d’avoir participé, car ce n’est jamais évident de prendre part à une sélection.
Je vous félicite également pour la qualité de vos poèmes brefs ; perso, vu le nombre élevé de textes de bon et de très bon niveau, j’ai dû faire mon choix parmi une sélection d’une dizaine de poèmes ; et la plupart d’entre vous ont été du même avis quant à la qualité des textes.
Finalement, je félicite toutes celles et tous ceux qui participaient pour la première fois à un kukaï. Très contente d’avoir pu été votre « marraine », si je puis dire. 
 
Sans plus attendre, voici le palmarès de ce Kukaï de Juin (le dernier avant la Rentrée de Septembre ‘20) :
 
1 TEXTE avec 9 VOIX :
 
journée de canicule –
j’enfile la fraîcheur
d’une petite robe verte
 
(Sylviane DONNIO)
 
 
1 TEXTE avec 5 VOIX :
 
douceur d’un soir –
la nuit tombe à genoux
dans le parfum des fleurs
 
(Franny AUBRY)
 
 
4 TEXTES avec 3 VOIX :
 
Dans sa poche
deux coquillages –
rentrée des classes
 
(Sandrine WARONSKI)
 
 
monde d’après
drapée dans sa retenue
la rose trémière
 
(Françoise MAURICE)
 
 
p’tit dej au soleil
un merle monopolise
la conversation
 
(Philippe MACÉ)
 
 
route de campagne
regarder la route
pas les coquelicots
 
(Alain HENRY)
 
 
12 TEXTES avec 2 VOIX :
 
Bientôt, l’été
de la neige sur la plage
écume de mer
 
(Valérie CARRO)
 
 
carillon de bambou –
à chaque passage
les vacances
 
(DOMINO)
 
 
Cueillette de fraises
toi courbé moi occupé
à lorgner tes seins
 
(Félix BOULÉ)
 
 
glacier de la plage –
les anciens porteurs de masques
le cornet aux lèvres
 
(Françoise GABRIEL)
 
 
le cœur ensoleillé
ma main accompagne le vent
dans les hautes herbes
 
(Rudi SMETS)
 
 
perdue
au pied du chemin
une toute petite chaussure
 
(Rudi SMETS)
 
 
pluie d'été –
au jardin les roses ont perdu
un peu de rouge
 
(Sylviane DONNIO)
 
 
retour à l’école –
des rires d’enfants
occupent tout le ciel
 
(Franny AUBRY)
 
 
Sac de plage –
elle ouvre la fermeture
aux souvenirs
 
(Sandrine WARONSKI)
 
 
Trampoline –
Il s’en va décrocher
les étoiles
 
(Valérie RIVOALLON)
 
 
trottoir désertique
matinée ensoleillée
seule avec son ombre
 
(Elie DUVIVIER)
 
 
un moment de calme
bercé au chant des oiseaux –
les chats se chamaillent
 
(Jacques MICHONNET)
 
 
8 TEXTES avec 1 VOIX :
 
attendant la cerise
contempler la fleur –
gâteau au four
 
(Carmelina Carracillo)
 
 
bourdon imprudent –
d’un seul éternuement
tenu à distance
 
(Françoise GABRIEL)
 
 
déconfinement
gens et skate park tous emballés –
adieu Christo
 
(Sabrina LESUEUR)
 
 
Elle dessine
son délicat visage –
Ma mémoire
 
(Valérie RIVOALLON)
 
 
joie à l’EHPAD –
la visite quotidienne de l’écureuil
 
(Sabrina LESUEUR)
 
 
Le désir d’été
Vrille sa note de suc –
Mange-moi tout cru !
 
(Geneviève CATTA)
 
 
l’été arrive
sur la pelouse vert mousse
des petits pieds nus
 
(Françoise MAURICE)
 
 
trois heures du matin
attendre patiemment
un filet d’air frais
 
(Véronique CHAMPOUX)
 
 
BRAVO aux auteur.e.s lauréat.e.s et FÉLICITATIONS à toutes celles et à tous ceux dont les textes ont été sélectionnés !
 
Les participant.e.s recevront le tableau contenant les votes et les commentaires de chacune et de chacun, y compris les miens. Et comme annoncé, je n’ai pas participé avec des textes à la sélection.
 
Pour finir, voici la liste contenant les noms des 28 personnes ayant participé à ce Kukaï de Bruxelles virtuel du mois de Juin 2020 : Franny La Mouette Aubry, Félix Boulé, Carmelina Carracillo, Valérie Carro, Geneviève Catta, Véronique Champoux, Sabine Cogels, Pierre DesRochers, Domino, Sylviane Donnio, Elie Duvivier, Solenn Emmvrique, Françoise Gabriel, Karine Gadiou, Alain Henry, Véro Isoken (Eso Ken), Sabrina Lesueur, Philippe Macé, Cécile Marsal, Francoise Maurice, Jacques Michonnet, Rivoallon Valérie, Hafid Salah, Rudi Smets, Ume (Fujino Yumi), Olivier Vanderaa, Dominique Vincenti et Sandrine Waronski.
 
Encore un grand merci à toutes et à tous ! Nous avons accompli un vrai tour de force.
 
Quant à moi, j’ai hâte de vous retrouver à la rentrée, le 19 Septembre à partir de 14h30, à La Fleur en Papier Doré, à Bruxelles. Le thème sera « l’automne » et/ou un thème libre.
En principe, toutes les phases du dé-confinement seront terminées à ce moment-là en Belgique, mais si des mesures devaient être encore respectées en septembre, j’en tiendrai, bien sûr, compte.
 
D’ici là, passez un excellent été et continuez à être vigilant.e.s, pour mieux se retrouver en Septembre.
 
Iocasta Huppen
We love haiku!
 
___________________________________________________________________________________________________________________________
Compte-rendu Kukaï #25
Mai 2020
 
Tenant compte de la situation actuelle et comme annoncé, notre rencontre du 16 Mai 2020 ne pourra pas avoir lieu. Afin de garder une continuité et le contact, j'ai proposé aux membres du Kukaï de Bruxelles de m’envoyer maximum 2 poèmes brefs / personne. Déjà un GRAND MERCI POUR VOS TEXTES qui abordent une palette large d’émotions. BRAVO !
 
Avant de prendre connaissance des textes envoyés, voici quelques précisions côté organisation future. Concernant notre prochaine rencontre du 13 juin (la dernière avant la rentrée de septembre), tout dépendra de la reprise de l’activité du secteur de l’Horeca ; nous en dépendons, car nous nous réunissons au bistrot La fleur en papier doré. Ceci dit, afin de ne prendre aucun risque et aussi d’éviter un stress inutile, j’ai décidé d’annuler, une dernière fois je l’espère, cette rencontre.
 
Contrairement aux deux autres dates annulées, POUR cette RENCONTRE du 13 JUIN, j'organiserai un KUKAÏ VIRTUEL. Vous allez pouvoir lire et choisir les textes qui vous plairont. Cela veut dire aussi que je ne participerai pas, car je réceptionnerai les textes, les rendrai anonymes afin que vous puissiez voter. Plus d’infos, le moment venu. 
 
À présent, voici les textes reçus pour ce compte-rendu du mois de mai. Les auteur.e.s ont été repris.es par ordre alphabétique de leurs noms de famille.
 
Mains sur la vitre
Le garde siffle
À dans longtemps, peut-être ...
 
Galerie du Roi
Ou rue de Flandre
Bruxelles, se retrouver
 
(Irène BUGHIN)
 
 
chacun chez soi –
m’apercevoir
que je ne lui manque pas
 
du ciel bleu
dans la flaque de boue –
il me ment encore
 
(Carmelina CARRACILLO)
 
 
confinement
rien dans l’assiette nous partageons
la Lune
 
sport d’appartement
le tour de la Lune
avec les yeux
 
(Jean-Louis CHARTRAIN)
 
 
Remue-ménage sur la terre
la nature, magnanime
explose de ses dons
 
Duo amoureux impromptu -
reste un parfum de freesia
rehaussé de tendresse
 
(Sabine COGELS)
 
 
dix ans sans fumer
quand ça ne tourne pas rond
j’y pense encore
 
ex-fumeuse
mon chéri m’étouffe
si je recommence
 
(Marie DERLEY)
 
 
Là où je suis née
il ne reste rien –
Enfance volée.
 
Par la fenêtre
le silence sourd –
Un oisillon.
 
(Domino)
 
 
Au bout du printemps
Au milieu du tunnel
Autant de chants d'oiseaux
 
(Yumi FUJINO)
 
 
vêtement d'avril-
le pissenlit fournit
la toile d'araignée
 
journées allongées-
l'ombre du pigeon
le montre en marabout
 
(Françoise GABRIEL)
 
 
Cinquième mois –
la graine apportée par le vent
se porte bien
 
Dans les acacias
des prémices de grappes –
déconfinement partiel
 
(Iocasta HUPPEN)
 
 
le cerisier en fleurs
pleure d'un souffle de vent --
fou rire d'enfants
 
l'abeille éclaireuse
cherche une nouvelle ruche --
soleil frileux
 
(Jacques MICHONNET)
 
 
Jour de confinement –
La mésange couve ses œufs
Dans le nid en béton
 
Vacances de Pâques -
Sous la glycine, pris d'assaut,
L’hôtel à insectes
 
(Mihaela POPESCU)
 
 
s'étendre sur l'herbe
sous le soleil printanier
- une vache idée
 
à ma fenêtre
un escargot égaré
dans les nuages
 
(Rudi SMETS)
 
 
Légères gouttes de pluie
Les nuages se soulagent
Au milieu du printemps
 
L’aube du matin
Mon ombre aussi
Remplie de vie
 
(Dominique VINCENTI)
 
 
Encore BRAVO et MERCI à vous toutes et tous !
 
Je vous donne RV pour le kukaï virtuel du mois de juin. Le thème pour vos poèmes brefs sera « l’été » et/ou un thème libre.
 
D’ici là, portez-vous bien !
 
Iocasta Huppen
We love haiku!
 
___________________________________________________________________________________________________________________________

Kukaï #18
Mars 2019

Compte-rendu Kukaï #24
Mars 2020
 
Après avoir pesé le pour et le contre au sujet de la propagation du coronavirus en Belgique, c’est à contrecœur que, dans la matinée du 12 mars, j’ai dû prendre la décision d’annuler notre rencontre. Il fallait que je le fasse à ce moment-là vu que certains participants auraient dû prendre des dispositions de voyage jusqu’à Bruxelles. La principale raison de cette annulation réside dans le fait que nous aurions dû nous retrouver (environ 16 personnes) dans un espace fermé pour une durée de 4 heures trente, sans compter le temps du repas.
 
Ce même 12 mars, des heures plus tard, des mesures strictes ont été prises en Belgique par le gouvernement fédéral. Parmi ces mesures, deux concernent directement le Kukaï de Bruxelles; il s’agit de l’annulation de toutes les activités récréatives, culturelles, folkloriques privées ou publiques, peu importe leur taille ainsi que de la fermeture de l’horeca, dès le 14 mars et jusqu’au 3 avril inclus.
 
Vu cette situation, j’ai proposé aux personnes qui devaient participer au kukaï de mars, de m’envoyer un texte (haïku ou tercet ou senryu) sur le thème du printemps et/ou un thème libre.
 
Voici donc ces textes :
 
tant de jours pluvieux –
s’arrêter sous la caresse
du premier soleil
 
(Rudi Smets)
 
 
le toit se recoiffe
après les grosses tempêtes
plus besoin de gel
 
(Jacques Michonnet)
 
 
Dehors regarde bien
Les pétales du magnolia
Voilà le printemps
 
(Dominique Vincenti)
 
 
Jours de confinement –
les premiers pétales
sous les cerisiers
 
(Iocasta Huppen)
 
 
service stylé
mains gantées –
coronavirus
 
(Alain Henry)
 
 
sieste en véranda –
poussière de mimosa
sur son grand bavoir
 
(Carmelina Carracillo)
 
 
Il prend le rythme de l’équateur –
le croissant de lune
se couche à l’horizontale
 
(Cécile Marsal)
 
 
au loin l’orage –
les ailes du papillon
agitées par le vent
 
(Jean-Luc Werpin)
 
 
Les éléments de la nature
Se réunissent pour créer un moment unique –
La renaissance de la vie
 
(Alain Véro)
 
 
vêtements d’hiver –
en l’absence de neige
les pulls remontent au grenier
 
(Françoise Gabriel)
 
 
transport en commun
tous les potins du quartier
en vingt cinq minutes
 
(Solenn Emmvrique)
 
 
tous ces gens masqués
le carnaval est pourtant terminé
coronavirus
 
(Olivier Vanderaa)
 
 
Pensées noires –
Dans l’impasse
Une colombe blanche
 
(Cristina Manea)
 
 
BRAVO et MERCI à vous toutes et tous !
 
Les photos qui accompagnent ce compte-rendu sont des photos des précédents kukaïs.
 
J’espère de tout cœur vous retrouver lors du prochain kukaï, le 16 Mai, à partir de 14h30 à La fleur en papier doré. Pour cette rencontre, vous êtes invité.e.s à apporter des haïkus, tercets et senryus sur le thème du printemps et/ou un thème libre.
 
D’ici là, portez-vous bien !
 
Iocasta Huppen
We love haiku!
 
___________________________________________________________________________________________________________________________

Kukaï #6 Mars 2016

Kukaï #13 Décembre 2017

Kukaï #16 Septembre 2018

Kukaï #16 Septembre 2018

Kukaï #17 Décembre 2018

Compte-rendu Kukaï #23

Décembre 2019

Petit comité pour cette rencontre de décembre, mais quelle belle ambiance ! Merci à celles et ceux qui ont fait le déplacement en ce dernier et chargé mois de l’année ! Un merci tout particulier à Carmelina pour les trois sortes de cakes spécialement concoctés pour l’occasion. Un vrai régal ! Et pour bien les accompagner, Karine et moi-même avons offert deux bouteilles de Crément d’Alsace. Car nous avions plusieurs choses à fêter : le tout proche anniversaire de Karine, la sortie de mon livre et la fin d’une année riche en beaux haïkus, tercets et senryus sélectionnés.


Lors de cette rencontre pas comme les autres (la consigne fut de mettre en jeu des textes construits de façon tout à fait libre, ne répondant donc pas aux règles d’écriture connues), nous avons obtenu une belle moisson de poèmes brefs. 3 textes / personne ont été mis en jeu et nous avons choisi 4 textes chacun. Cette rencontre s’est déroulée à 7 : Carmelina Carracillo, Karine Gadiou, Olivier Vanderaa, Valérie carro, Jean-Luc Werpin, Alain Henry et moi-même.

Sans plus attendre, voici le palmarès de cette rencontre festive :

2 TEXTES avec 3 VOIX chacun :

le facteur sonne
l’orage tonne
des larmes sur ta lettre

(Olivier Vanderaa)

À travers sa robe
la lumière fut

(Iocasta Huppen)

6 TEXTES avec 2 VOIX chacun :

Secouée par le vent
elle s’accroche, s’accroche
la toute dernière feuille

(Valérie Carro)

petit matin –
mendiant et garçon de café
partagent une clope

(Alain Henry)

aboyer
toute la journée sur un balcon
vie de chien

(Alain Henry)

bruits de bâtons
des chiens aboient dans le lointain
la colère redevient silence

(Olivier Vanderaa)

À chaque fois
la neige accable de beauté
tout ce qu’elle trouve

(Iocasta Huppen)

Cimetière face à la mer
sur une tombe – un épitaphe
« Prie pour l’âme de Martin Mc Donald »

(Valérie Carro)

Au bord du chemin
un mot d’amour
recouvert de givre

(Iocasta Huppen)

8 TEXTES avec 1 VOIX chacun :

Traînées blanches dans le ciel
d’abord nettes elles s’évanouissent
comme ton souvenir.

(Karine Gadiou)

Fin d’orage
bien silencieuse
la rizière

(Jean-Luc Werpin)

Vendredi de folie
les magasins noirs de monde
- les glaciers en crise

(Valérie Carro)

Église en ruines
seul le parfum de l’encens
en mémoire

(Jean-Luc Werpin)

Nuit en plein jour
sur la feuille d’acanthe
une goutte d’un noir d’encre

(Olivier Vanderaa)

Dernier labour
la vieille jument fatigue
- plus lourd mon pas

(Jean-Luc Werpin)

Noël sans eux –
l’odeur des bûches
pas la même

(Carmelina Carracillo)

Premier jour de l’année
de la jeune ortie
contempler le cœur

(Carmelina Carracillo)

BRAVO et FÉLICITATIONS à toutes et à tous ! 

Je termine avec ce senryu de Carmelina qu’elle nous a lu pendant notre dégustation :

Cuisine en travaux
envers et contre tout
les gâteaux pour les haïkistes


La PROCHAINE RENCONTRE aura lieu le 14 MARS 2020, même heure (14h30), même endroit (La fleur en papier doré, le bistrot).

Pour cette rencontre de mars, vous êtes invité.e.s à apporter des haïkus, tercets et senryus sur le thème « Le Printemps » et/ou un Thème libre.

Je vous souhaite de très belles fêtes de fin d’année !

Iocasta Huppen
We love haiku!

___________________________________________________________________________________________________________________________

Compte rendu Kukaï #22 

Novembre 2019

Très constructive rencontre que ce kukaï du mois de novembre. Il fut question, souvent, des règles de rédaction et toujours dans le respect et la bonne humeur. Un grand merci à toutes et à tous. Je suis très contente de pouvoir vous réunir !

Notre rencontre s’est déroulée à 12.

Sans plus attendre, voici le palmarès de ce 22-ème kukaï :

1 TEXTE avec 5 VOIX :

froide la forge
je me souviens du chant
de l’enclume

(Jean-Luc Werpin)

4 TEXTES avec 3 VOIX :

Rayon de soleil
un instant le bois s’allume
dans l’âtre éteint

(Jacques Michonnet)


Boîte aux lettres pleine –
il déborde dans la pluie
l’échantillon de soupe

(Françoise Gabriel)


Soleil du matin –
inoubliable
le code de ses yeux

(Alain Henry)


Comme elle s’attarde la goutte
avant de toucher
le sol mouillé

(Carmelina Carracillo)

5 TEXTES avec 2 VOIX :

premier gel
le chant enroué
d’un coq

(Jean-Luc Werpin)


première mite –
un peu de poussière argentée
au creux de la main

(Françoise Gabriel)


lueur dans la nuit
depuis la fenêtre du train
elle s’enfuit

(Jacques Michonnet)


Saison de théâtre
une place à offrir
- l’amour en panne

(Valérie Carro)


Librairie
coup d’œil à la vendeuse
par-dessus le livre

(Alain Henry)


9 TEXTES avec 1 VOIX :

Soir d’automne en forêt
l’ogre de mon enfance
tout prêt, tout près

(Carmelina Carracillo)


Cinq geais
investissent le paysage –
nouvelle semaine

(Iocasta Huppen)


tourbillon de feuilles mortes
la vieille derrière
sa tribune avance

(Allal Taleb)


envolée d’étourneaux
un gang de postiches
décoiffe le vieux chêne

(Jacques Michonnet)


Table d’amis
Cueillette en tout genre
Bière d’abbaye

(Michelle Gilet)


Marché de Noël
L’eau s’est retirée, pourtant
Pêche aux canards !

(Karine Gadiou)


Matin d’automne
Couleurs, odeur… Émerveillement
Les feuilles craquent

(Dominique Vincenti)


Champignons des bois
Fricassé de Roi pour moi
Promenade au bois

(Dominique Vincenti)


enterrement d’automne –
ensevelie sous le frêne
mon auto feuillue

(Françoise Gabriel)


BRAVO et FÉLICITATIONS à toutes et à tous ! 


Dominique Melis, ne pouvant pas être présente, nous a fait cadeau d’un de ses haïkus, que voici :

matin d’octobre
les oliviers flottent
sur une mer de brume

Merci Dominique ! 

Notre PROCHAINE RENCONTRE aura lieu le 14 Décembre, même heure (14h30), même endroit (La fleur en papier doré, le bistrot).

Pour ce kukaï de décembre, le thème sera « L’Hiver » mais il sera abordé en toute liberté. En effet, ce kukaï de décembre sera largement inspiré par la « Journée Bureiko », une journée pendant laquelle, au Japon, toute règle sociale est suspendue.

Concrètement, nous allons lire et choisir des textes sur le thème de l’hiver (haïkus, tercets et senryus) qui ne tiennent compte d’aucune règle de rédaction. Juste un exemple, pour les haïkus : pas de comptage de syllabes, pas de mot de saison, seront acceptées la phrase repliée et les figures de style, autant d’adjectifs et de verbes qu’on veut, etc.

Ce sera une façon originale de finir l’année.

D’ici-là, portez-vous bien !

Iocasta Huppen
We love haiku!

_________________________________________________________________________________________________________________________

Journée du Haïku

Exercice d’écriture - Kukaï de Bruxelles

le 13 octobre 2019

 

L’Association Francophone de Haïku (AFH) a créé, il y a peu de temps, une Journée du Haïku, le 13 octobre. Ce jour-là, différentes rencontres autour du haïku peuvent être organisées. Comme le Kukaï de Bruxelles n’a pas de date prévue en octobre et afin de fêter comme il se doit cette journée, j’ai proposé aux participants de la dernière rencontre de septembre ’19, de réaliser deux chaînes d’écriture de poèmes brefs (haïkus, tercets et senryus).

Ainsi pendant presqu’une semaine nous avons été 11 haïdjins à écrire 17 textes, à savoir : Jean-Luc Werpin, Françoise Gabriel, Jacques Michonnet, Olivier Vanderaa, Cécile Marsal, Valérie Carro, Marie Derley, Karine Gadiou, Alain Henry, Irène Bughin et moi-même. Nous avons accompli un petit tour de force et je suis très satisfaite du résultat. Merci à mes camarades qui se sont prêté.e.s au jeu. J’ai été ravie d’avoir pu faire cet exercice et je me réjouis à l’idée que certains continueront les échanges à leur guise.

Concrètement, nous avons mis en place deux chaînes d’écriture avec leurs déroulements bien spécifiques. Merci à Olivier Vanderaa d’avoir proposé le déroulement de la deuxième chaîne ; cela a créé un chouette exercice supplémentaire.

La première chaîne a été conçue de cette façon : 2 lignes pour la personne qui commence, 1 ligne pour la personne suivante et ainsi de suite. La deuxième chaîne a fonctionné ainsi : 2 lignes pour la personne qui commence, 1 + 2 lignes pour la personne qui suit et ainsi de suite. Vu le nombre impair de participants, la personne qui commence est aussi celle qui clôture chaque chaîne. Les noms des participants apparaissent à côté de leurs textes.

Voici les 6 premiers poèmes écrits lors de la première chaîne :

 

Retour de vacances –                                               

la poussière du chemin                                        (Marie Derley)

souvenirs grisés                                                     (Irène Bughin)

 

En rentrant de l’école

premier devoir                                                      (Valérie Carro)

- choco à la paille                                                 (Françoise Gabriel)

 

Rose blanc rouge ?

le jeu des coquelicots                                           (Karine Gadiou)

de plus en plus rare                                               (Alain Henry)

 

Matin de soleil

la fillette tout sourire lui dit :                                  (Iocasta Huppen)

« vais cueillir des marres-guérites »                        (Cécile Marsal)

 

Un moustique espiègle

pique le planton* figé –                                          (Jacques Michonnet)

finies les siestes, c’est la rentrée                          (Olivier Vanderaa)

 

* Le planton est un soldat mis à la disposition d'un chef pour assurer des liaisons de service. Aussi une sentinelle fixe armée ou non. Egalement, en Afrique, le planton est un garçon de bureau.

 

L’automne s’avance

en chemin les écoliers                                             (Jean-Luc Werpin)

et leurs souliers neufs                                             (Marie Derley)

 

 

Et voici les 11 poèmes suivants issus de la deuxième chaine d’écriture :

 

Pas de danse                         

la chaleur de sa main                                             (Alain Henry)

tourbillon d’été                                                       (Cécile Marsal)

 

Sourires et regards

leur complicité s’emballe                                     (Cécile Marsal)

cœur à cœur brûlant                                             (Françoise Gabriel)

 

Le souffleur de feuilles

a repris son saxophone                                          (Françoise Gabriel)

et ma quiétude                                                         (Iocasta Huppen)

 

Un verre de blanc

avec beaucoup de soleil –                                     (Iocasta Huppen)

senteur de tilleul                                                    (Irène Bughin)

 

Les feuilles rousses

dansent sous le vent –                                           (Irène Bughin)

bientôt les flammes dans l’âtre                           (Jacques Michonnet)

 

Automne serein

vieux noyer belle récolte                                      (Jacques Michonnet)

passe l’écureuil                                                       (Jean-Luc Werpin)

 

Les coques craquent

les dents gourmandes aussi                                 (Jean-Luc Werpin)

le casse-noisette                                                     (Karine Gadiou)

 

Ballet nocturne

invisible tourbillon                                                 (Karine Gadiou)

du petit voleur                                                         (Marie Derley)

 

Premiers frissons

une insomnie d’arrière-saison                              (Marie Derley)

brumes en dedans                                                    (Olivier Vanderaa)

 

Ballets d’automne

il la saisit par les hanches                                      (Olivier Vanderaa)

en silence                                                                    (Valérie Carro)

 

Suivant l’écureuil dans sa course

vers le chêne magique                                              (Valérie Carro)

bruits inconnus                                                          (Alain Henry)

 

Ce compte rendu pourra être lu prochainement dans le Hors-Série de la Revue GONG de l’AFH, N° 67, du mois d’avril 2020. Il s’y retrouvera avec les comptes rendus des autres kukaïs français et canadiens.

Je profite de cette publication pour saluer mes camarades des kukaïs en France (Paris, Lyon, Fécamp, Vannes, Rouen, La Rochelle, Montreuil) et au Canada (Québec et Montréal).

Merci à l’AFH pour cette belle opportunité de se retrouver autour d’une passion commune.

Bonne Journée du Haïku à toutes et à tous !

 

Iocasta Huppen - Kukaï de Bruxelles

We love haiku!