À-propos d'"États d'âme"

Éditions L'Harmattan, Collection Poésie(s), 2018, Préface de Félix Boulé, Illustration de la couverture: Chantal Bouthegourd

http://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=59725 

 

"(...) Je lis régulièrement tes écrits et j'ai l'impression de les lire depuis toujours !!! Je connais et j'admire bien des poètes, de toutes époques, femmes et hommes... Gaspara Stampa, Louise Labbé, Marceline Desbordes Valmore, Lalla Romano... voilà pour les femmes, efin, quelques unes... et depuis peu, il y toi !

J'aime la simplicité de tes mots, je pense que c'est un don, de pouvoir dire la beauté du monde avec des mots tout simples et tu as ce don !!!

Et de plus, ta poésie est maintenant, pour moi, incarnée dans ta voix et ton beau visage !!!

Voilà, c'était ma déclaration d'amour à ta poésie."

(Félix Boulé)

 

 _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____

 

"(...) J'ai lu ton recueil comme une abeille butine, petit bout par petit bout. Et ça a été un grand plaisir. Très simple, mais réel. J'ai une affinité particulière avec tes poèmes sur la nature, sur les saisons, sur le sentiment d'être au monde. Je pense à "Quelle bonne nouvelle", "Avec le papillon", "Le printemps", "La vie est belle". J'aime aussi les amoureux/sensuels ... "Le plaisir", "Le bouquet" par exemple. Je continuerai à suivre ton travail et suis très curieux du monde du haiku. J'essaierai de venir à une prochaine après-midi kukaï à l'occasion. (...) À bientôt !" 

(Samir Barris)

 

_____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____

 

"Iocasta Huppen s’est, jusqu’à présent, surtout fait connaître comme haijin, auteure de haïkus, art où elle excelle particulièrement, j’ai eu l’occasion de lire son dernier recueil, 130 haïkus à entendre, sentir et goûter, édité chez Bleu d’encre, il est tout à fait remarquable. Il a été écrit, d’après ce que je crois après le présent recueil qui comporte sur tout de la poésie et quelques phrases poétiques. L’inspiration ne semble pas avoir beaucoup changé d’un recueil à l’autre, on y trouve la même fraîcheur, la même délicatesse, la même sensibilité, la même spontanéité et le même optimisme.

"Ne sois pas triste

Sinon je le saurai

Et je le deviendrai aussi !"

Iocasta est née en Roumanie, je ne sais pas si elle a connu l’ère communiste mais elle semble avoir conservé un bon souvenir de son enfance du côté de la fameuse Iasi si bien connue des cruciverbistes.

"Dans mes souvenirs

de la Roumanie communiste

il y a la liberté

d’une enfance heureuse."

Elle a structuré son recueil comme sa vie en commençant par l’enfance là-bas au pays, elle évoque ensuite l’amour qui l’a amarrée en Belgique où elle a atteint la maturité et l’âge de se poser des questions sur l’existence, sur l’engagement et sur ce qui s’est passé avant en Roumanie. Elle cherche souvent l’inspiration dans la nature qui semble être le refuge où elle aime se ressourcer, trouver la paix, en regardant les arbres, les fleurs, les paysages, …, en écoutant les oiseaux, les insectes, …, et s’enivrant des odeurs qui l’envahissent à chaque changement de saison. La nature qui lui a enseigné la sagesse qu’elle traduit dans ses vers aussi libres que la vie qu’elle cherche à mener.

"ne marcher pas trop lourdement

sur les maisons, les arbres,

les soleils et les princesses

que vos enfants ont dessinés dans la rue."

Dans l’excellent poème Nommer le monde, elle donne une véritable leçon de sagesse et d’optimisme dont je ne peux révéler que la dernière strophe vous laissant le soin de découvrir le reste lors de votre prochaine lecture.

"Alors, optimiste comme pessimiste,

essayons de ne pas voler le jeu des enfants,

essayons de ne pas voler les saisons

essayons de nommer le monde, monde."

Et, pour conclure, j’aimerais vous laisser cette dernière strophe qui me concerne un peu, merci Iocasta :

"Les vieux arbres sont fragiles

Approchez-vous d’eux avec amour,

Ils savent si bien raconter des histoires."

Je n’ajouterai rien si ce n’est que j’aimerais tellement savoir raconter de belles histoires."

(Denis BILLAMBOZ sur:

 
 
_____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____
 
 
"Je me régale, merci Iocasta !"

 

(Véronique COL)

 

_____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____

 

"Un beau et sensible livre. Bravo !"

(Lucian MERISCA)

 

_____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____

 

"Votre écriture est mélodique - et la poésie doit d'abord selon moi être une musique - , sobre et simple. C'est le cas. Et, croyez-moi, Iocasta, je suis sévère en cette matière. (…) Je me régale de votre livre reçu hier. Toute mon affectueuse amitié."

(Robert NOTENBOOM)

 

_____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____

 

"Je me régale."

(Christelle CHENET)

 

_____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____

 

"Marie Françoise me dit tout son plaisir, à sa lecture et me cite l'intégralité de "Croire" page 38, en me disant que c'est ce qu'elle a lu de plus beau depuis bien longtemps !!!"

(via Félix BOULÉ)

 

_____  _____  _____  _____  _____  _____  _____   _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____

 

"Permets-moi de te féliciter pour ton beau et sensuel "États d'âme" que je viens de terminer. J'aime beaucoup la première strophe du poème qui ouvre le recueil "Dans sa langue maternelle/la pluie arrose un verger/dont les pommes ont le goût/des premières amours". J'y vois une belle allusion aux origines qui ont commencé avec une pomme partagée. C'est superbe !"

(Roxanne Claudia LAJOIE)

 

_____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____

  

"Quel régal votre recueil. Merci."

(Daniel MERCIER)

 

_____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  ____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  ______  _____  _____

 

"Chère Iocasta, merci, je l'ai reçu ce matin. Il est sur ma table de chevet."

(Samir BARRIS)

 

_____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____

 

"Merci Iocasta pour ton magnifique recueil de poèmes ! Je te souhaite le meilleur !"

(Philippe BAILLIJ)

 

_____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____  _____

 

"Déchirant de choisir un seul extrait, tous ses poèmes sont touchants, donc juste un extrait émouvant, qui donne le ton du recueil; tantôt des regrets, tantôt un optimiste bienfaisant. Ravie de vous montrer le livre qui va accompagner mon été !"

(Françoise GABRIEL)