À-propos du livre "Poésie brève d'influence japonaise - Atelier d'écriture et poèmes choisis"

Éditions L'Harmattan, Collection Poésie(s), Illustrations: Jean-Louis Gabriel, Décembre 2019

https://www.editions-harmattan.fr/index.asp?navig=catalogue&obj=livre&no=64649&fbclid=IwAR3vTOP1skiOyp8QwesDEvoxWXxEu8wBWbddhmP1crhqYwDK0Jv7gVIMhg0 

 

 

https://lesbellesphrases264473161.wordpress.com/2020/03/15/2020-en-attendant-le-printemps-poesie-en-trois-facons-la-chronique-de-denis-billamboz/?fbclid=IwAR06qakxtC18tr3Cu4deoTOHyZj6ja-fOZpC4lpFREWxweX3GJDjExJvRX8

(Denis BILLAMBOZ - Les belles phrases)

 

"Du haïkus au gogyoshi

Iocasta Huppen est une "haïjin" confirmée (terme japonais qui désigne une personne qui écrit des haïkus), elle est même experte en la matière, constatant la confusion qui règne dans ce domaine, elle a rédigé ce livre pour définir clairement les différentes formes de poésie brève d’influence japonaise éditées partout dans le monde maintenant. Elle voudrait notamment apporter toutes les indications nécessaires à ceux qui auraient l’envie de s’adonner à cet art. "Ce livre est un atelier, un guide d’écriture de la poésie brève d’influence japonaise. Il ‘inspire des différents ateliers que Iocasta Huppen anime". "Il a été conçu comme un atelier d’écriture de style classique revisité, doublé d’une sélection de poèmes brefs d’influence japonaise".


Dans son introduction, elle rappelle brièvement les origines de cette forme poétique. La paternité du haïku tel qu’il est conçu dans ce manuel, est attribuée à Matsuo Basho au XVII° siècle mais sa forme définitive est due à Masaoka Shiki au XIX° siècle, il a conçu le mot "haïku" en contractant "haîkaï" (amusement) et hokku (court). Mais le haïku devient vraiment populaire seulement à partir des années mille-neuf-cent-quatre-vingt.

Pour la présentation des différentes formes de poésie concernant le sujet de ce livre, ne souhaitant pas prendre le risque de créer la confusion, j’ai choisi de reproduire son propre propos :
"Les différents genres de poésie brève ont été répertoriés en deux grands groupes.

Le premier groupe réunit les poèmes écrits sur trois et deux lignes, à savoir : le haïku et le senryu. Un chapitre à part a été consacré au tercet. Le tercet n’étant pas un poème bref d’origine japonaise, sa présence ici est justifiée par l’envie d’expliquer la différence entre haïku et tercet.
Le deuxième groupe quant à lui, réunit les poèmes écrits sur cinq lignes, à savoir : le tanka et le gogyoshi."

Pour chacune de ces formes, elle énonce les règles concernant la composition, la métrique, la nécessité ou non d’évoquer une image, de préciser la saison et si oui les termes pouvant être utilisés pour définir celle-ci. Ces règles sont plus ou moins précises et rigoureuses selon la forme poétique, elles sont encore complexifiées par de nombreuses exceptions. Pour faciliter la compréhension de ces explications, Iocasta a regroupé toutes ces règles dans des tableaux synoptiques très didactiques. Et, pour que chacun puisse s’adonner à ce genre poétique avec les meilleures armes, elle propose dans ce manuel pratique des analyses et des exercices à faire à la maison. Alors vous n’aurez plus aucune excuses si vous ne composez pas les meilleurs haïkus, senryus, tankas ou gogyoshis. Et vous ne confondrez plus vos tercets avec des haïkus.

Toutefois, "Avant de vous lancer dans l’écriture de la poésie brève d’influence japonaise, vous devez garder à l’esprit l’idée que cette écriture se fait en employant un langage simple et des mots simples ;
La simplicité a un pouvoir universel, celui de s’adresser directement à l’esprit". Alors, n’oubliez pas la simplicité en toute chose et un trait d’humour !"

(Denis BILLAMBOZ - Critiques libres) 

https://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/57380?fbclid=IwAR3JncnjS7MmSeKkge2ObTJWrABJOV5t7ZQqtrQpQqEYERfd_eL-cWdHXGQ 

 

"POÉSIE BRÈVE D’INFLUENCE JAPONAISE de IOCASTA HUPPEN (L’Harmattan) 

Iocasta écrit des poèmes, des haïkus, et vise à dresser ici un florilège des genres brefs en les confrontant, en donnant pour chacun des critères suffisamment clairs pour que l’"usager" de ces formes ne s’y trompe pas. Le kaïku n’est pas un tercet ni un senryu ni un tanka ni un gogyoshi : chaque genre impose ses règles et l’intérêt de l’ouvrage est de sérier les choses et de proposer des grilles critériées, simples et efficaces en séance d’écriture.

Il y a les "poèmes écrits sur trois et deux lignes : le haïku et le senryiu.

Les autres (tanka et gogoyohi) le sont sur "cinq lignes".

Le tercet est à part, n’étant pas "un poème bref d’origine japonaise".

L’ouvrage plaira donc à tout amateur de ces formes brèves : lisant les exemples proposés, il se fera une idée assez juste de ce qu’il peut écrire lui-même, s’il s’entend à respecter les formes.

Voici quelques extraits :

"Un pétale de cerisier

 deux pétales –

 sans fin je pense à toi"

(haïku de Mayuzumi Madoka)

 

"Court est le printemps,

Qu’y a-t-il dans la vie

Qui soit immortel ?

Et j’autorisai sa main

sur la rondeur de mes seins"

(tanka d’Akiko Yosano)

 

Un livre instructif, cela va sans dire."

(Philippe LEUCKX)

https://lesbellesphrases264473161.wordpress.com/2020/02/12/poesie-breve-dinfluence-japonaise-de-iocasta-huppen-lharmattan-une-lecture-de-philippe-leuckx/?fbclid=IwAR0tYM-b8OjgMxBYZBX2zHqJv-Rl6egJDhNUl0cMv3SLk2W39PVbR8frx9E

 

"J'ai feuilleté un peu le livre et c'est un délice !"

(Cristina MANEA)

 

"Merci pour ton livre : outre le bonheur d'y relire de beaux haïku dans un autre contexte, le plaisir de voir que cet ouvrage sera fort intéressant et utile pour qui anime des ateliers d'écriture (de haïku et de poésie en général) C'est un outil précieux pour celles et ceux qui veulent approfondir la connaissance de la poésie de forme brève qui nous vient du Japon ! Intéressant aussi pour les enseignants. Bravo !!!"

(Félix BOULÉ)

 

"Tu as fait un beau travail avec l’atelier. C'est surtout ce genre d'ouvrage de diffusion de connaissances (compétences) qui est utile aux débutants (et autres...). On voit trop de n'importe quoi et les habitudes sont souvent mal prises."

(Serge TOMÉ)

 

"Très bel ouvrage, intéressant et ludique; j'aime beaucoup. Merci Iocasta." 

(Françoise MAURICE)

 

"Chère Iocasta,

Par ce message je vous transmets la joie que j'ai eu à lire "poésie brève" d'autant plus qu'animant aussi des ateliers d'écriture je trouve réjouissant que vous l'ayez nommé ainsi. En effet, cela invite à l'humilité de l'écriture occidentale face à une civilisation "autre" que nous.

Je vous en félicite !

L'ensemble du livre est équilibré, concis, et bien qu'auteur j'aurai apprécié lorsque j'ai débuté cette écriture avoir cette référence sous la main !

Ce qui est judicieux c'est de donner suffisamment d'éléments sans être péremptoire et inviter à l'écriture.

Toutes mes félicitations, au plaisir de vous lire, avec mes amitiés."

(Nathalie DHÉNIN)

 

"Bonjour du Québec ! Je viens d'acheter et de télécharger votre recueil "Poésie brève d'influence japonaise" aux Éditions L'Harmattan. Je vous découvre grâce à Bertrand Nayet. Quel bonheur. Merci pour cette réalisation exquise. Je viens de m'abonner à votre profil FB. Cordiales salutations."

(Geneviève CATTA)

 

« Bravo pour cette belle surprise de la fin de 2019, Iocasta.‌ Je vais lire ces pages avec intérêt. »

(Jean ANTONINI)

 

« Bravo pour cette parution Iocasta ! Au plaisir de la découvrir. »

(Isabel ASUNSOLO)

 

"J'ai hâte de le lire !"

(Geneviève FILLION)

 

"Wow, c'est une belle réalisation ça ! Votre livre-atelier semble très intéressant. Je suis certaine que votre livre connaîtra un beau succès car il me semble original, répondant à un besoin et bien concret. (je m'avance pas mal puisque je ne l'ai pas lu mais je le sens). Au plaisir d'avoir de vos nouvelles."

(Véronique CHAMPOUX)

 

"Belle découverte. Je vous remercie."

(Ella NEIRINCK)

 

"Bravo pour cette belle initiative. Bacioni."

(Carmelina CARRACILLO)

 

"Que de beaux haïkus de Iocasta Huppen dans ce livre !"

(Philippe MACÉ)

 

"Quelle réalisation intéressante qui finit bien une année poétique. Félicitations !"

(Denise THERRIAULT-RUEST)

 

"Bravo pour votre aboutissement."

(Serge BLANCHARD)

 

"Super !"

(Alain HENRY)

 

"Et voilà Félicitations, Iocasta! Tout arrive à point à qui sait attendre. Gros bisous."

(Annette MARGUERITE)

 

"Toutes mes félicitations pour l'originalité de cet ouvrage."

(Janick BELLEAU)

 

"Super idée. Je te souhaite beaucoup de succès."

(Marie DERLEY)

 

"Oh félicitations ! Encore un livre que je me réserve pour 2020."

(Cello MUSE)

 

"Ouaou, Iocasta Huppen, ce livre m'a l'air extraordinaire! Tu m'en mets un de côté, s'il te plaît? Félicitations !"

(Cristina MANEA)

 

"Bravo. Mille bisous."

(Claude DONNAY)

 

"Génial. Félicitations."

(Diane SOUCHON)

 

"Félicitations très chère Iocasta.. que du bonheur."

(Aziz LAAMARTI)

 

"Félicitations, Iocasta ! Bravo à toi."

(Arnaud DE LA CROIX)

 

"Bravo !"

(Jeanne PAINCHAUD)