Kukaï de Bruxelles

 

« La Fleur en Papier Doré »

(Salle Magritte, à l’étage)

Rue des Alexiens 55

1000 Bruxelles

 

Les dates à venir pour l'année 2019:

- le 14 sept. (14h30 - 19h00)

- le 16 nov. (14h30 - 19h00)

- le 14 déc. (14h30 - 19h00)

Kukaï de Bruxelles #20

Kukaï #20
Photo via Alain Henry

Compte-rendu

Juin 2019

Voici le compte rendu du Kukaï de juin, rédigé par Alain Henry. Un grand merci à lui pour avoir géré à ma place cette rencontre ! Félicitations à tous !

"Nous étions 6 pour ce kukaï en version originale, sans Iocasta retenue par des obligations familiales, et animé par Alain. Petit groupe, grande qualité ! Nous avons eu de beaux échanges très animés et amicaux, avec deux nouveaux participants, débutants en haïku, Dominique Vincenti et son épouse, Michèle, puis Olivier Vanderaa, Roy Cris et Karine Gadiou.

Avec 4 voix:

 

Boucan du métro –

deux bavards

en langue des signes

 

(Alain Henry)

 

Avec 3 voix:

 

Trottoir

trop vite –

marguerite

écrasée

 

(Alain Henry)

 

Avec 2 voix:

 

un lapin

entre les marguerites

Hop ! Il bondit

 

(Roy Cris)

 

pain jeté à l’eau

canard et poule d’eau à couteaux tirés

qui sera le pigeon ?

 

(Olivier Vanderaa)

 

Avec 1 voix:

 

Lune bien pleine

la chatte de la courtisane

miaule à qui mieux mieux

 

(Olivier Vanderaa)

 

Le ventilateur

Mélodie lancinante –

Nuit tropicale

 

(Karine Gadiou)

 

lunettes noires, casquette

il se prend pour un rappeur

le vieux qui titube

 

(Olivier Vanderaa)

 

en t-shirt vert

dix mecs à table –

la raie de leurs fesses

 

(Alain Henry)

 

L’ivoire d’un soir

Eléphants, mammouth tous à la passoire

Profits, business

 

(Dominique Vincenti)

 

Dans l’impasse

chaussures dépareillées

Et sureau en fleur

 

(Roy Cris)

 

Régime bananes bio

je retrouve la banane

en boudin fécal

 

(Roy Cris)"

 

Encore merci, les ami.e.s !

Notre prochain kukaï aura lieu le 14 septembre, à partir de 14h30, même lieu, Bistrot La fleur en papier doré. Le thème pour vos haïkus, tercets et senryus sera "l'automne" et/ou un thème libre. Je vous retrouverai avec grand plaisir !

D'ici là, portez-vous bien !

 

We love haiku!

Iocasta Huppen

Kukaï de Bruxelles #19

Compte-rendu

Mai 2019

 

Une rencontre sous le signe de l’humour, des participants très en forme et une belle moisson de haïkus et tercets pour ce 19-ème Kukaï de Bruxelles. Et la cerise sur le gâteau : des auteurs qui se montrent heureux d’y participer. Que demander de plus ? Je vous remercie, les ami(e)s !

Merci aussi à Mihaela Popescu et Cristina Manea  pour le chocolat et les pâtes de fruits. Un délice !  

Notre rencontre s’est déroulée à 13. Nous avons accueilli Karine Gadiou. Sois la bienvenue, Karine. J’espère te revoir très souvent à nos différentes rencontres.

Sans plus attendre, voici les textes remarqués à ce 19-ème kukaï :

 

3 TEXTES avec 5 VOIX chacun :

 

aube de printemps –

entre deux buildings

la caresse du soleil

 

(Alain Henry)

 

veste d’été –

dans la poche à monnaie

quelques coquillages

 

(Françoise Gabriel)

 

promenade au parc –

il s’arrête

elle continue

 

(Alain Henry)

 

2 TEXTES avec 4 VOIX chacun :

 

Brise printanière –

la coiffeuse est de mèche

avec sa cliente

 

(Jacques Michonnet)

 

barbecue de sardines –

le bruit des fenêtres

précipitamment

 

(Françoise Gabriel)

 

2 TEXTES avec 3 VOIX chacun :

 

Je lui parle d’amour

C’est sa copine qui bat des cils

Effet papillon

 

(Olivier Vandera)

 

Goûter au jardin

le moineau chipe des miettes

de confidences

 

(Jacques Michonnet)

 

7 TEXTES avec 2 VOIX chacun :

 

Fermeture Éclair –

non, je ne parlerai pas

de seins et de fesses

 

(Iocasta Huppen)

 

Dans mes armoires

des boîtes à trésor –

où sont les clés ?

 

(Valérie Carro)

 

gay pride –

amoureux

en technicolor

 

(Alain Henry)

 

Pleine lune

dans les pas du loup

le silence

 

(Jean-Luc Werpin)

 

aucune douleur

à mon réveil ce matin

suis-je déjà mort ?

 

(Allal Taleb)

 

Au matin de Pâques

elle couve les œufs en chocolat –

des yeux

 

(Jacques Michonnet)

 

mare asséchée

des libellules nostalgiques

reviennent encore

 

(Allal Taleb)

 

9 TEXTES avec 1 VOIX chacun :

 

Cimetière désert

un coucou

rythme le temps passant

 

(Jean-Luc Werpin)

 

Tulipe d’hier

éparpillée sur le sol –

si jaune encore

 

(Carmelina Carracillo)

 

Retour du travail –

chez les tulipes du rond-point

plus aucun pétale

 

(Iocasta Huppen)

 

Ciel couvert –

du chocolat,

plus que le carton

 

(Cristina Manea)

 

Trêve de pluies

le duvet du pissenlit

se redresse

 

(Cristina Manea)

 

Museler l’attente

et par la fleur de pommier

rester fascinée

 

(Carmelina Carracillo)

 

L’or du soleil

en bord de nuit

un premier chant de cigale

 

(Jean-Luc Werpin)

 

Méditation –

devant la fenêtre

pensées suspendues

 

(Mihaela Popescu)

 

Toute une vie

rester au même endroit

et pourtant – voyager

 

(Valérie Carro)

 

BRAVO et FELICITATIONS à toutes et à tous !!

Je termine ce compte-rendu avec le beau tercet envoyé par Dominique Melis. Comme elle n’a pas pu être présente, elle nous a envoyé ce poème en guise de salutation. Merci à elle !

Une petite maison

Émerge au ras des champs –

Frêle arrimage

 

Notre PROCHAINE RENCONTRE aura lieu le 15 JUIN, à partir de 14h30, même lieu : La fleur en papier doré, le bistrot. Le thème sera : « l’été » et/ou un thème libre. Max. 3 textes / personne.

Pour des raisons familiales (la fête de l’école chez ma fille), je ne pourrai pas assurer l’organisation de cette rencontre, mais Alain Henry s’est gentiment proposé à le faire. Un grand merci à lui ! Et je compte sur vous pour lui faciliter la tâche. 

Quant à moi, Je vous retrouverai avec joie, au kukaï suivant, en septembre.

D’ici-là, portez-vous bien !

 

Iocasta Huppen

We love haiku!

 

 

Mai 2019

Photo: Alain Henry

Mai 2019

Photo: Alain Henry

Mai 2019

Photo: Alain Henry

Mai 2019

Photo: Françoise Gabriel

Mai 2019

Photo: Alain Henry

Kukaï de Bruxelles #18

Kukaï de Bruxelles #18

 

Compte rendu

Mars 2019

 

Quel plaisir d’avoir pu vous réunir aujourd’hui pour ce Kukaï de printemps, du mois de mars 2019 !

De la bonne humeur, des analyses intéressantes et constructives, de beaux haïkus et d’émouvants poèmes partagés par Olivier et Amel ! Car là où il y a des haïkus, la poésie au sens large est la bienvenue aussi.

Un énorme merci à Marie Derley pour les nombreuses et délicieuses douceurs apportées. Le mois de mars rime au sein de notre kukaï avec anniversaires. Nous en avons fêté celui de Françoise ainsi que le mien, sans oublier Domino. Absente aujourd’hui, nous avons pensé fort à elle.

Notre 18-ème kukaï s’est déroulé à 11. Bienvenue à Amel, Carmelina, Dominique et Florence ! J’espère vous revoir très souvent à nos différentes rencontres afin que vous puissiez faire la connaissance de la vingtaine de membres du Kukaï de Bruxelles et partager plein de textes.

Félix Boulé participait en m’envoyant un haïku.

 

Sans plus attendre, voici les textes remarqués à ce 18-ème kukaï :

 

1 TEXTE avec 6 VOIX :

 

Pétales sur le chemin –

mon pas se fait léger

 

(Iocasta Huppen)

 

1 TEXTE avec 5 VOIX :

 

Brise de printemps –

dans le gobelet du sans-abri

quelques pétales

 

(Iocasta Huppen)

 

1 TEXTE avec 3 VOIX :

 

Pensées pessimistes –

du lilas ensoleillé

je ne vois que l’ombre

 

(Carmelina Carracillo)

 

6 TEXTES avec 2 VOIX chacun :

 

Délicatesse –

un simple drap dévoile son épaule

 

(Jacques Michonnet)

 

son cheval de bois

dort dans le garage –

naissance à venir

 

(Florence Muhlebach)

 

mugissement du vent –

encore une fois le saule

balaie le mauvais temps

 

(Françoise Gabriel)

 

l’amour est amer

quand c’est la mer à boire –

puis pas de bouée

 

(Olivier Vanderaa)

 

Elle s’ouvre et se ferme

sans que parole ne jaillisse

la bouche du vieil homme

 

(Carmelina Carracillo)

 

Devant le soleil

mourant dans le champ givré –

juste le silence

 

(Carmelina Carracillo)

 

Je termine avec les TEXTES qui ont obtenu 1 VOIX chacun :

 

L’ivresse d’un baiser –

je titube dans les escaliers

 

(Cécile Marsal)

 

Le chien tire son maître –

sur l’allée de béton gris

un bouton d’or

 

(Jacques Michonnet)

 

Printemps pourri –

la pluie en code-barres

courbe les passants

 

(Dominique Melis)

 

Devant le fritkot

une souris tombe du plafond

une fille la ranime

 

(Valérie Carro)

 

éoliennes au vent –

attachées à la terre

les hélices sans avions

 

(Françoise Gabriel)

 

piste de décollage

dans la file d’attente

trois avions bleu-ciel

 

(Marie Derley)

 

ciel obscurci –

le geai et la pie

se partagent un coin de bleu

 

(Françoise Gabriel)

 

BRAVO et FELICITATIONS à toutes et à tous !!

 

Notre PROCHAINE RENCONTRE aura lieu le 18 MAI, à partir de 14h30, même lieu : La fleur en papier doré, le bistrot.

D’ici là, portez-vous bien et un beau printemps à tous !

 

Iocasta Huppen

We love haiku!

Kukaï de Bruxelles #18

Kukaï de Bruxelles #18

Kukaï de Bruxelles #18

Kukaï de Bruxelles #18

Photo via Cécile Marsal.

Kukaï de Bruxelles #17

Peinture: Linda Lenart

Compte rendu

Décembre 2018

 

De beaux textes furent lus lors de ce 17-ème kukaï. Un après-midi poétique avec des échanges très intéressants et constructifs. Je remercie déjà vivement toutes celles et tous ceux qui ont fait le déplacement en cette journée de manifestations sociales et précipitations hivernales ! 

 

Tito Dupret, chroniqueur littéraire à la Revue des Lettres belges francophones intitulée « Le Carnet et les Instants » nous a fait l’honneur de participer à la rencontre afin de présenter, entre autres, dans sa future chronique, la façon dont le Kukaï de Bruxelles fonctionne. Un grand merci pour votre intérêt, Tito !

 

Sans plus attendre, voici le palmarès de ce 17-ème kukaï :

 

1 TEXTE avec 1 VOIX :

 

Dernier voyage

mes valises

pas prêtes

 

(Alain Henry)

 

5 TEXTES ex æquo avec 2 VOIX :

 

matin calme –

parti sans laisser de feuilles

le souffleur de vent

 

(Françoise Gabriel)

 

Du bout des doigts

parcourir quelques rides –

il neige doucement

 

(Iocasta Huppen)

 

Achats de Noël

au « Printemps »

 

(Jacques Michonnet)

 

Chaleur d’un partage –

l’odeur des marrons chauds

déborde du cornet

 

(Françoise Gabriel)

 

Sortie d’école –

défilé d’enfants

en gilets jaunes

 

(Alain Henry)

 

Je termine avec les TEXTES qui ont obtenu 1 VOIX :

 

étoile filante

d’un baiser sous la treille

à peine le temps

 

(Marie Derley)

 

Mon chez moi

dans la première auberge –

nuit sans lune

 

(Iocasta Huppen)

 

Le vent d’hiver

chahute les auvents –

le marché déserté

 

(Jean – Luc Werpin)

 

Au rendez-vous

de la feuille morte et du flocon –

premiers frissons

 

(Jacques Michonnet)

 

Nature endormie par le froid –

des frissons parcourent mes bras

au rythme de tes doigts

 

(Cécile Marsal)

 

Sous une couverture

père et fils – réfugiés

odeur de frites chaudes

 

(Valérie Carro)

 

trêve sous la pluie –

leurs fumées mêlées

friture et lavoir

 

(Françoise Gabriel)

 

A l’heure de son bain

un dragon fend les eaux vertes

brouillard de la mer*

 

* Dans l’imagerie celtique, Mélusine signifie « merveille » ou « brouillard de la mer ».

 

(Jacques Michonnet)

 

A l’heure de l’hiver

nos narines frétillent –

sur la table des clémentines

 

(Valérie Carro)

 

de toi

tes cendres et nos chagrins

le vent sur un lac

 

(Marie Derley)

 

Lande enneigée –

dans mes yeux

le souvenir des fleurs

 

(Jean – Luc Werpin)

 

BRAVO et FELICITATIONS à toutes et à tous !

 

Merci à Jacques Michonnet pour les délicieux biscuits apportés ! Je salue ici sa venue régulière maintenant depuis la France. Respect !

Notre prochaine rencontre aura lieu samedi, le 16 mars, même heure, même lieu (14:30, au bistrot La Fleur en Papier Doré). Le thème sera « le printemps » et/ou un thème libre.

Passez de très belles fêtes de fin d’année !

 

Iocasta Huppen

We love haiku!

Journée du Haïku

Photo via le Web.

Le 13 octobre, Journée du Haïku, événement créé par l’Association Francophone de Haïku (AFH), 2-ème édition, 2018

 

Quelques membres du Kukaï de Bruxelles se joignent à moi pour vous souhaiter une Belle Journée du Haïku ! 

 

ricochets de plage

de maillots en bikinis

son regard

 

(Marie Derley)

 

Face à l'océan

la femme seule et démunie

va et vient

 

(Valérie Carro)

 

regard indiscret -

un petit cœur tatoué

affole le mien

 

(Solenn Emmvrique)

 

Un last selfie

avec les tournesols –

demain le retour

 

(Iocasta Huppen)

 

ni trop à l'ombre

ni trop de bruit -

la table idéale

 

(Alain Henry)

 

Le souffleur de feuilles

déplace partout le vent

et le bruit aussi

 

(Françoise Gabriel)

 

Un petit vent frais

Coquin d'octobre -

Ma jupe soulevée

 

(Aeraine Jacquet (Domino))

 

Bientôt l’hiver –

Le jardin met au placard

sa robe fleurie

 

(Anne-Marie Joubert-Gaillard)

 

La maison des brumes

accueille le passeur d’histoires –

lumière du sage

 

(Jacques Michonnet)

 

Duel au sommet-

Les fières éoliennes

Rapetissent les sapins

 

(Christiane Bardoux)

 

Ouvrir mon PC

Message de Iocasta

Vite mon haïku !

 

(Irène Bughin)

 

Kukaï de Bruxelles

We love haiku!

 

Kukaï de Bruxelles #16

Kukaï 16, Sept. '18
Photo: Alain Henry

Compte rendu

Septembre 2018

 

Une très belle rencontre que celle de ce kukaï d’automne ’18.

De beaux textes, de la bonne humeur, de la concentration (il nous en a fallu car sous nos fenêtres passait tout un cortège de personnages de BD).

A nouveau, un grand merci à Alain pour les douceurs apportées ! Cette fois-ci Alain nous a régalés avec des gaufres.

C’est à 15 que nous avons réalisé ce kukaï (sur le thème de « l’automne » et/ou un thème libre).

Lors de la précédente rencontre les membres du kukaï ont décidé d’accepter une fois sur deux les textes des auteurs qui ne sont pas présents. Ainsi, Fred Soete participait en envoyant un texte.

 

Sans plus attendre, voici le palmarès de ce 16-ème kukaï :

 

1 TEXTE avec 5 VOIX :

 

Jour de tondeuse –

de la constellation des pissenlits

plus qu’une étoile

 

(Iocasta Huppen)

 

3 TEXTES ex æquo avec 3 VOIX :

 

Musique zen du vent

dans la forêt de bambous –

nos épaules se frôlent

 

(Cécile Marsal)

 

peinture à l’huile

une mouchette réaliste

dans mon art abstrait

 

(Marie Derley)

 

rentrée des classes –

les premières noix s’invitent

dans les jeux de billes

 

(Solenn Emmvrique)

 

7 TEXTES ex æquo avec 2 VOIX :

 

station balnéaire

aux fenêtres, des maillots

des petits, des gros

 

(Marie Derley)

 

dernier bain de soleil –

les draps de plage secoués

replient leurs palmiers

 

(Françoise Gabriel)

 

La cloche s’agite –

dans le cartable du cancre

provision de rêves

 

(Jean Luc Werpin)

 

Grisaille d’automne –

Une volée d’oiseaux perdue

Dans mes rêves d’été

 

(Mihaela Iulia Popescu)

 

Une fleur de thé

s’ouvre dans la théière –

journée de pluie

 

(Iocasta Huppen)

 

Tube de l’été –

la mouche connait la chanson

en fin de saison

 

(Françoise Gabriel)

 

Pointe du bout du doigt

lente traversée du temps –

je danse avec moi

 

(Valérie Carro)

 

Je termine avec les TEXTES qui ont obtenu 1 VOIX :

 

Canicule –

écrasé entre soleil

et béton

 

(Alain Henry)

 

Salutations

entre les toilettes et la douche

chassé-croisé des vacances

 

(Dominique Durvy)

 

Gouttes de rosée –

Sur ses seins potelés

Une bouche avide

 

(Domino)

 

Clapotis des vagues –

la nuit tombe doucement

au pied de l’eau

 

(Jacques Michonnet)

 

Ciel clair sans soleil –

remplaçant l’été en fuite

son chemisier jaune

 

(Solenn Emmvrique)

 

Madame châtaigne

Colorée en orange –

Caprice d’halloween

 

(Henri Panneel)

 

Visite d’église

un pet ni vue ni connue

près de Saint-Hilaire

 

(Iocasta Huppen)

 

Sur l’étang s’avance

une flottille de feuilles –

régates batraciennes

 

(Jacques Michonnet)

 

Mon pull bleu poème

Cadeau jadis de ma fille

Heureux souvenir

 

(Irène Bughin)

 

mini jardin zen

une mouche noire

au milieu du yang

 

(Marie Derley)

 

Partage

de chaleur humaine –

métro bondé

 

(Alain Henry)

 

été indien balnéaire –

les migrants au départ

y laissent des plumes

 

(Françoise Gabriel)

 

Dahlias rubiconds

Résistant au soleil vif –

Et pourtant si seule

 

(Colette Herman)

 

Siège bien chaud

merci

au passager précédent

 

(Alain Henry)

 

Salon de l’autonomie

un nain virevolte

dans son fauteuil roulant

 

(Dominique Durvy)

 

Jardin incendié

Murs léchés de feu orange –

Appel aux pompiers

 

(Colette Herman)

 

Carrefour à feux lumineux

Le vert passe à l’orange –

L’automne étonné

 

(Henri Panneel)

 

Bravo et Félicitations à toutes et à tous pour cette belle moisson de haïkus, tercets et senryus !

Je suis contente et fière de pouvoir réunir ainsi quatre fois par an de bons auteurs.

 

La prochaine date du Kukaï est le 15 décembre, à partir de 14 :30.

Le thème sera : « l’hiver » et/ou un thème libre et/ou…. « Mélusine ». Je vous explique : j’ai eu envie de laisser faire le hasard en ouvrant un dictionnaire des symboles que j’ai apporté et le mot/nom qui est sorti est celui-là. A vous de l’intégrer dans vos textes en faisant juste référence à ce prénom ou encore en vous basant sur la légende, etc. Vous êtes libres de traiter comme vous voulez ce thème, "Mélusine".

 

Encore merci à toutes et à tous d’être venus à ce 16-ème Kukaï de Bruxelles !

 

Iocasta Huppen

We love haiku!

Kukaï 16, Sept. '18

Kukaï 16, Sept. '18

Kukaï 16, Sept. '18

Photo: Solenn Emmvrique.

Kukaï 16, Sept. '18

Photo: Solenn Emmvrique.

Kukaï 16, Sept. '18

Kukaï de Bruxelles #15

Kukaï 15, Juin '18
Photo via Cécile Marsal

Compte rendu

Juin 2018

 

A deux semaines du début des vacances, je tiens à remercier vivement celles et ceux qui ont été présent(e)s. Je sais combien les différents emplois du temps sont chargés ces temps-ci.

Aussi, grand merci à Jacques Michonnet de faire le déplacement, pour chaque kukaï maintenant, à partir de la France. Et merci à Alain pour le chocolat au gingembre et citron ! 

C’est à 10 que nous avons fait ce kukaï (sur le thème « l’été » et/ou un thème libre).

Sans plus attendre, voici le palmarès de ce 15-ème kukaï :

 

2 HAÏKUS ayant obtenu 4 VOIX :

 

Orage sur la route –

l’éclair surprend

par excès de vitesse

 

Bavardages à la plage –

les mouettes n’en perdent

pas une miette

 

(Françoise Gabriel)

 

 

6 HAÏKUS ayant obtenu 2 VOIX :

 

Cha ba da …. badaud

déambule sur les planches

été à Deauville

 

(Jacques Michonnet)

 

Train au départ –

il l’accompagne

quelques pas

 

(Alain Henry)

 

Aucun nuage

pour balader le regard

juste deux buses

 

(Iocasta Huppen)

 

Gazouillis d’oiseaux

soleil au zénith

trop lasse pour réfléchir

 

(Cécile Marsal)

 

Petit pas de deux –

un cygne et un chat dans la basse-cour

 

(Domino)

 

Sur le mur d’en face

la plage en technicolor

traverser la rue….

 

(Jacques Michonnet)

 

 

10 HAÏKUS ayant obtenu 1 VOIX :

 

Métro bondé –

sa musique

mes oreilles

 

(Alain Henry)

 

Fruits mûris au soleil –

un avocat sa robe sous le bras

 

(Domino)

 

Square ensoleillé –

habillé comme en hiver

il nourrit les pigeons

 

(Iocasta Huppen)

 

Ce soir d’été là

le gecko gobe un moustique

un pas sur la lune

 

(Jacques Michonnet)

 

Entre l’épaule et le coude

des mots tatoués à l’encre

« Sois belle et tais-toi »

 

(Valérie Carro)

 

Le pavé est clos

le pas des putes en cadence

éternelle rue de France

 

(Olivier Vanderaa)

 

Coupe du monde –

chaussettes et drapeaux

assortis

 

(Alain Henry)

 

Belle et sans apprêt

lumineuse comme l’été

tu dansas, amour

 

(Henri Panneel)

 

Soleil dans le dos

dessine mon ombre noire

le mur est si blanc

 

(Henri Panneel)

 

Fraisage dentaire –

la portée musicale

part dans les aigus

 

(Françoise Gabriel)

 

BRAVO et FÉLICITATIONS à toutes et à tous, les ami(e)s ! 

 

Je termine avec le texte ayant gagné le petit Jeu-Concours que j’avais organisé l’été passé sur ma page. Comme annoncé, ce texte est repris aujourd’hui pour la dernière fois. « J’ai dans le cœur / Un immense champ de fleurs !». Il aura ponctué, pendant une année, les annonces et comptes rendus. Encore merci à Gisèle Gueller.

 

La PROCHAINE DATE du Kukaï est le 15 SEPTEMBRE '18. Le THÈME sera : « l’automne » et/ou un thème libre.

 

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de passer d’excellentes vacances.

 

Iocasta Huppen

We love haiku!

Kukaï de Bruxelles #14

Kukaï 14, Mars '18

Compte rendu

Mars 2018

 

Toujours une grande joie de pouvoir réunir les passionnés de la poésie brève et plus particulièrement, du haïku. Ce fut, comme à l’accoutumée, une rencontre sous le signe de la bonne humeur, de la générosité et de la bienveillance. Un vrai plaisir que ce moment à vos côtés pour ce 14-ème kukaï, sur le thème « le printemps » et/ou un thème libre.

C’est à 14 que nous avons réalisé ce kukaï de printemps.

Sans plus attendre, voici le palmarès de ce 14-ème kukaï :

 

1 HAÏKU ayant obtenu 3 VOIX :

 

vent de face –

les cyclistes souriants

même si leurs yeux pleurent

 

(Françoise Gabriel)

 

 

12 HAÏKUS ayant obtenu 2 VOIX chacun :

 

Un pas de danse

en pleine discussion –

départ du métro

 

(Alain Henry)

 

Personne ne l’a vue

Larme en public écrasée

Yeux sur les écrans

 

(Harïka Ronse)

 

Entre beurre et poireaux

L’appétissante caissière encaisse

Mes regards déplacés

 

(Olivier Vander)

 

Neige fondante –

deux amies perdues de vue

reprennent contact

 

(Iocasta Huppen)

 

un degré de trop –

les incessants flocons

en petite tenue

 

(Françoise Gabriel)

 

Vilains textes de rap

râpons plutôt du fromage

sur nos spaghettis

 

(Olivier Vander)

 

Masques relevés

ils s’enfilent quelques bières –

pluie de confettis

 

(Iocasta Huppen)

 

Fleurs de prunus –

sur la langue l’amertume

des fruits de l’an passé

 

(Jacques Michonnet)

 

A travers la vitre

deux amants se parlent

avec les mains

 

(Alain Henry)

 

De silence en silence –

me prend-t-il

pour une sourde ?

 

(Natacha Piwowarow)

 

Les jours allongent

Les ombres raccourcissent –

Elle se trouve trop grosse

 

(Martine Rouhart)

 

Numéro 35

la photo a disparu

la mère ne sait plus

 

(Valérie Carro)

 

 

15 HAÏKUS ayant obtenu 1 VOIX chacun :

 

dans le gravier gris

un petit grain de rien

fait une violette

 

(Maria Vereecke)

 

nuit d’étoiles filantes –

les feuilles du frêne

brillent par leur absence

 

(Françoise Gabriel)

 

la mésange et moi

son vol en larges arceaux

- mes petits pas

 

(Maria Vereecke)

 

Pigeon ébouriffé –

oh, un duvet

parmi les flocons

 

(Iocasta Huppen)

 

ciel de traîne

dans les petites mains la robe

de la mariée

 

(Jean Louis Chartrain)

 

Sous les cerisiers en fleurs

les heures préfèrent

le silence des mots

 

(Natacha Piwowarow)

 

Discret sur la table

petit bouquet de freesias –

son parfum encore

 

(Jacques Michonnet)

 

Balade dans la ville

odeurs de gaufres et

de frites qui se mélangent

 

(Harïka Ronse)

 

Senteur puissante

des harnais bien graissés –

le cheval attend

 

(Jacques Michonnet)

 

Sur le papier éléphant

ôter la chair de la peau

ne reste que la fleur

 

(Valérie Carro)

 

Au fond du sous-bois –

Un doux râle dans le silence

Le faon va venir

 

(Aeraine Jacquet)

 

toujours plus vite

plus vite, plus vite

à en perdre le souffle

 

(Cristina Manea)

 

Le SDF roule

sa cigarette de tabac

mandarines aux pieds

 

(Harïka Ronse)

 

La buée sur les vitres –

Les souvenirs d’antan

Soudain, là

 

(Natacha Piwowarow)

 

Amoureux –

haïkus

oubliés

 

(Alain Henry)

 

BRAVO et FÉLICITATIONS à toutes et à tous pour vos beaux haïkus, senryus et tercets !

 

Merci à toutes et à tous pour votre présence, vos mots et tout ce que vous avez pu apporter à cette rencontre : amuse-gueules, douceurs et boissons. Merci du fond du cœur !!

Je conclus avec le texte ayant gagné le petit Jeu-Concours que j’avais organisé cet été sur ma page. Ce texte sera repris à la fin de mes comptes rendus et annonces au sujet du kukaï et cela pendant une année, jusqu’au kukaï d’été 2018, y compris. :)

 

« J’ai dans le cœur

Un immense champ de fleurs !»

(Gisèle Gueller)

 

La PROCHAINE DATE du Kukaï est le 16 JUIN '18. Le THÈME sera : « l’été » et/ou un thème libre.

 

Iocasta Huppen

We love haiku!

Kukaï 14, Mars '18

Kukaï 14, Mars '18

Kukaï 14, Mars '18

Kukaï 14, Mars '18

Photo: Valérie Carro.

Kukaï de Bruxelles #13

Kukaï 13, Déc. '17
Photo: Iocasta Huppen

Compte rendu

Décembre 2017

 

Il n’y a rien qui puisse me faire plus plaisir que de pouvoir vous réunir pour nos rencontres autour du haïku. Un excellent moment passé en votre compagnie lors de ce 13-ème kukaï, sur le thème « l’hiver » et/ou un thème libre. Et j’apprécie d’autant plus votre fidélité car le temps ne fut pas très clément hier après-midi à Bruxelles.

Nous fûmes 14 participants hier après-midi.

Sans plus attendre, voici le palmarès de ce 13-ème kukaï :

 

2 HAÏKUS ayant obtenu 4 VOIX chacun :

 

Matin froid –

dans la buée de la douche

un cœur dessiné

 

(Serge Tomé)

 

Par copeaux le beurre

sur la tranche de pain –

première neige

 

(Iocasta Huppen)

 

 

1 HAÏKU ayant obtenu 3 VOIX :

 

Une feuille scotchée

à la tombe de papy

raide de givre

 

(Maria Vereecke)

 

 

10 HAÏKUS ayant obtenu 2 VOIX chacun :

 

La rumeur des flocons

Le petit bruit de nos pas –

Silence parfait

 

(Martine Rouhart)

 

Amusette –

un bonhomme de neige et une fleur

dans la marge blanche

 

(Jacques Michonnet)

 

Sortie du métro –

avec son bouquet de fleurs

depuis 20 minutes

 

(Alain Henry)

 

Bureaux vides –

Le bruit des pas s’éteint,

L’année s’achève

 

(Christiane Bardoux)

 

Arrivée à la caisse

un sac en plastique mou, s’il vous plait

rire de la caissière

 

(Valérie Carro)

 

Feuilles mortes

le travail du balayeur

défait par le vent

 

(Alain Henry)

 

première gelée

la vie qui s’éveille

s’échappe des toits

 

(Solenn Emmvrique)

 

Aux herbes folles

L’hiver tricote dans l’air

Des fleurs de glace

 

(Isabelle Bielecki)

 

Petit bout de pain

Que les oiseaux disputent –

Œil au beurre noir

 

(Dominique Jacquet)

 

Solstice d’hiver –

un papillon de nuit

de couleur noire

 

(Serge Tomé)

 

 

11 HAÏKUS ayant obtenu 1 VOIX chacun :

 

Sans bruit une source sourd

- mousse humide

 

(Jean Luc Werpin)

 

enterrement

de sa vie de garçonne –

des fleurs des couronnes

 

(Marie Derley)

 

Pluie froide –

mes pas dans les feuilles mortes

plus sourds

 

(Serge Tomé)

 

Entamé ce soir

un nouveau stock de bougies –

solstice d’hiver

 

(Iocasta Huppen)

 

Chutes des flocons

Le silence du ciel descend sur nous

 

(Martine Rouhart)

 

Des arbres dépouillés

nulle part où aller

un sans-abri gèle

 

(Maria Vereecke)

 

Porte mal huilée –

son cri

un adieu

 

(Alain Henry)

 

Frayeur au rayon jouet –

les poupées bavardes roulent des gros yeux

 

(Françoise Gabriel)

 

Une bougie rebelle

Au coin du bureau

Défie l’interdit

 

(Christiane Bardoux)

 

Ici – maintenant

aujourd’hui pareil que demain

mille ans pour un jour

 

(Valérie Carro)

 

Un peu de neige

tombe sans bruit de l’arbre –

jour d’anniversaire

 

(Marie Derley)

 

BRAVO et FÉLICITATIONS à toutes et à tous pour vos beaux haïkus et tercets ! 

 

Merci pour vos contributions ainsi que pour vos commentaires et vos analyses pertinentes des haïkus remarqués, sans oublier de remercier Christiane Bardoux pour le délicieux chocolat offert.

Natacha Piwowarow n’a pas pu être des nôtres mais elle nous a offert deux haïkus que j’ai lus au kukaï.

Les voici :

Yeux dans les yeux

une fleur des neiges naît en moi –

un soir d’hiver

 

Longue nuit –

jamais lune ni étoiles

cloront ses paupières

 

Merci, Natacha ! 

 

Je conclus avec le texte ayant gagné le petit Jeu-Concours que j’avais organisé cet été sur ma page. Ce texte sera repris à la fin de mes comptes rendus et annonces au sujet du kukaï et cela pendant une année, jusqu’au kukaï d’été 2018, y compris.

 

« J’ai dans le cœur

Un immense champ de fleurs !»

(Gisèle Gueller)

 

La PROCHAINE DATE du Kukaï de Bruxelles est le 17 mars '18. Le THÈME sera : « le printemps » et/ou un thème libre.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de passer d’excellentes fêtes de fin d’année ! A bientôt en 2018 !

 

Iocasta Huppen

We love haiku!

Kukaï 13, Déc. '17

Kukaï 13, Déc. '17

Kukaï 13, Déc. '17

Photo: Alain Henry

Kukaï 13, Déc. '17

Photo: Alain Henry

Kukaï 13, Déc. '17

Photo: Alain Henry

Kukaï de Bruxelles #12

Kukaï 12, Sept. '17

Compte rendu

Septembre 2017

 

« Je n’ai pas eu d’idée ; je n’ai pensé qu’à une image. » (R. Magritte)

 

Une rencontre sous le signe de la bonne humeur que ce kukaï de la rentrée 2017 !

J’ai été ravie et heureuse d’avoir pu réunir 15 auteurs (débutants et/ou plus avancés) pour cette 12-ème rencontre autour des haïkus et de la poésie.

Merci à Olivier Vander pour la chouette émotion que la lecture de deux de ses beaux poèmes a produit !

 

Sans plus attendre, voici le "podium" de ce 12-ème kukaï : 

 

1 TEXTE avec 5 VOIX :

 

Quelques pas de deux

sous un coin de paradis –

premiers parapluies

 

(Jacques Michonnet)

 

 

3 TEXTES avec 4 VOIX :

 

Sans papiers

emportés

par la tempête

 

(Alain Henry)

 

Bruine de minuit

la dame en imperméable

balade le chien nu

 

(Roy Cris)

 

Panne de courant

enfin l’occasion

de sonner chez la voisine

 

(Alain Henry)

 

 

2 TEXTES avec 3 VOIX :

 

Dans le ciel bleu –

La mouette va d’un côté

L’avion de l’autre

 

(Christiane Bardoux)

 

Journal parcouru –

parfois le vent aide

à tourner la page

 

(Françoise Gabriel)

 

 

5 TEXTES avec 2 VOIX :

 

De papier doré

ceci n’est pas une fleur –

juste son parfum

 

(Jacques Michonnet)

 

Orage d’automne –

Ruban de papier doré

Dans le gris du ciel

 

(Christiane Bardoux)

 

d’or ou de papier

en chemin de main en main

- discrète monnaie

 

(Jean Luc Werpin)

 

Journée de pluie –

Arrivent les escargots

Bavant de bonheur

 

(Dominique)

 

Une petite fille rit –

Mon enfance retrouvée

Cinquante ans plus tard

 

(Martine Rouhart)

 

 

12 TEXTES ayant obtenu 1 VOIX chacun :

 

passent les étés

fleurs de papier sacrifiées

ultimes élans dorés

 

(Olivier Vander)

 

La fête est finie

Toutes les lumières s’éteignent

Sauf celle de tes yeux

 

(Martine Rouhart)

 

Quand minuit – Dingdong

sort enfin de sa tanière

le beau renard roux

 

(Valérie Carro)

 

Papier japonais –

des grues à l’encre dorée

accompagnent mes vœux

 

(Iocasta Huppen)

 

cour de récréation

déjà un nouveau cœur gravé sur le chêne

 

(Allal Taleb)

 

ne rien faire

au bord de la rivière –

tout un plan

 

(Cristina Manea)

 

Midi –

bien après son ombre

l’oiseau

 

(Iocasta Huppen)

 

Ce fleuve tranquille

est un fleuve tranquille

et pourtant… !

 

(Natacha Piwowarow)

 

Premier de Novembre –

sous ces fleurs de porcelaine

un mortel ennui

 

(Jean Luc Werpin)

 

Sa fleur perdue…

Dans l’espace infinitésimal

d’une étincelle

 

(Natacha Piwowarow)

 

morne cimetière

sur les âmes pensives

flotte un voile de pierre

 

(Olivier Vander)

 

chocolats d’enfance

emballages en papier doré

qu’on aplatissait

 

(Marie Derley)

 

Bravo et Félicitations à toutes et à tous pour vos beaux haïkus et tercets ! 

 

Un tout grand merci à Alain qui nous a gâtés avec un très bon chocolat. Ce fut délicieux ! 

Ce fut chouette de vous retrouver pour cette rentrée 2017, dans notre salle habituelle, au bistrot des surréalistes belges, « La fleur en papier doré » ! Merci de vous être prêtés volontairement à l’écriture sur les thèmes imposés « fleur » « papier » « doré » afin de rendre hommage à notre façon à Magritte, en cette 50-ème année de sa disparition.

Je conclus avec le texte ayant gagné le petit Jeu-Concours que j’avais organisé sur ma page. Ce texte sera repris à la fin de mes comptes rendus et annonces au sujet du kukaï et cela pendant une année, jusqu’au kukaï d’été 2018, y compris.

J’ai dans le cœur

Un immense champ de fleurs !

(Gisèle Gueller)

 

La PROCHAINE DATE du Kukaï de Bruxelles est le 16 décembre. Le THÈME sera : « l’hiver » et/ou un thème libre.

 

Un bel automne à toutes et à tous !

 

Iocasta Huppen

We love haiku!

Kukaï 12, Sept. '17

Kukaï 12, Sept. '17

Kukaï 12, Sept. '17

Kukaï 12, Sept. '17

Kukaï 12, Sept. '17

Kukaï de Bruxelles #11

Kukaï 11, Juin '17

Compte rendu

Juin 2017

 

Voici le "podium" de ce 11-ème kukaï : 

 

1 TEXTE avec 6 VOIX :

 

train à l’arrivée

dans le brouhaha du hall

le son de sa voix

 

(Marie Derley)

 

 

1 TEXTE avec 4 VOIX :

 

Matin d’orage

Dans la rigole

Un bateau de papier

 

(Hervé Le Gall)

 

 

2 TEXTES avec 3 VOIX :

 

Crépuscule d’été –

l’escargot dans la fissure

attend la rosée

 

(Natacha Piwowarow)

 

Voitures à la casse

le vent d’été gonfle un airbag

 

(Iocasta Huppen)

 

 

4 TEXTES avec 2 VOIX :

 

Aux murs du métro

paradis de quatre sous –

Station Opéra

 

(Jacques Michonnet)

 

au cœur du tourbillon

une profondeur paisible

et deux menus poissons

 

(Cristina Manea)

 

Chaleur écrasante

dans l’air tendu du soir, au loin

Fraîcheur de la cloche !

 

(Olivier Vander)

 

Dent anesthésiée –

de retour à la maison

un demi-nez manque

 

(Françoise Gabriel)

 

 

12 TEXTES ayant obtenu 1 VOIX chacun :

 

Chants d’oiseaux mêlés –

un nouveau venu ajoute

son grain de sel

 

(Françoise Gabriel)

 

Nuit blanche

La fenêtre comme de l’encre

Quelle sera la couleur du jour

 

(Martine Rouhart)

 

Coup de vent –

La pluie claque au carreau de mes amours

 

(Anne-Marie Joubert-Gaillard) 

 

massif de lierre

la joie des hirondelles

mais pas la mienne

 

(Cristina Manea)

 

Le beurre fond

à la pointe des couteaux –

ah, les beaux jours

 

(Iocasta Huppen)

 

Sur papier glacé

chaude escapade estivale –

bonheur tiède en sus

 

(Jacques Michonnet)

 

Tototi Tototiio !

Matin soir le merle muezzin

Sur l’arbre minaret.

 

(Roy Cris)

 

Une clameur dans le ciel

L’angle aigu

D’un vol d’oies sauvages

 

(Martine Rouhart)

 

Soirée de douceur –

Dans une assiette sans arrêtes

Un poisson brochet

 

(Valérie Carro)

 

canards fort narquois

trompettent au vieil étang –

couac de la fanfare

 

(Jacques Michonnet)

 

Petit clair de lune

Dans la chaleur du doux soir

Soulagement

 

(Dominique)

 

Au couchant de l’été

Vapeurs de terre gorgée

Frissons de l’orage

 

(Dominique)

 

Bravo et Félicitations à toutes et à tous pour vos beaux haïkus et tercets ! 

 

Un tout grand merci à Jacques et à Alain pour les douceurs apportées ! Ce fut délicieux ! 

C’est grâce à vous et aux auteurs ayant participé depuis le début que le Kukaï de Bruxelles trace sa route au fil des saisons. Je ne peux que vous remercier du fond du cœur ! 

Comme annoncé, je conclus avec le texte ayant gagné le petit Jeu-Concours que j’avais organisé sur ma page. Ce texte sera repris à la fin de mes comptes-rendus et annonces au sujet du kukaï et cela pendant une année. Voici le texte gagnant :

J’ai dans le cœur

Un immense champ de fleurs !

(Gisèle Gueller)

 

La PROCHAINE DATE est le 16 septembre. Le THÈME sera : « l’automne » et/ou un thème libre.

 

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de passer de belles vacances ! 

 

Iocasta Huppen

We love haiku!

Kukaï 11, Juin '17

Kukaï 11, Juin '17