Kukaï de Bruxelles - We love haiku!

UNE IDÉE GÉNÉRALE DES KUKAÏS

Un kukaï est une réunion de personnes passionnées par les haïkus, qui souhaitent se regrouper et échanger sur le sujet. Cela fonctionne un peu comme un cénacle littéraire. 

Les personnes qui participent, écrivent elles-mêmes des haïkus.

Lors d’un kukaï, les participants apportent 2 ou 3 haïkus/personne, sur un thème en particulier ou sur un thème libre, les lisent de façon anonyme, choisissent ceux qui leur plaisent et les voix sont comptabilisées par l'organisateur de la rencontre (Iocasta Huppen pour le kukaï de Bruxelles).

Les haïkus ayant retenu l'attention sont brièvement commentés et finalement, les noms de auteurs sont connus. 

Parfois les haïkus réunissant le plus de voix se retrouvent dans des anthologies publiées.

HAÏKUS CHOISIS AU 9-ème KUKAÏ DE BRUXELLES - Hiver 2016

9-ème kukaï de Bruxelles De gauche à droite, assises: Caroline, Christiane et Tamara Debout première ligne: Martine, Karyn, Allal, Marie et Françoise. Debout dernière ligne: Océane, Alain et Iocasta

Un beau 9-ème kukaï que celui du 17 déc '16. 

Il y a eu de l’émotion (nous avons évoqué notre livret collectif qui nous tient à cœur), il y a eu une bonne ambiance (nous avons accueilli quatre nouveaux auteurs), de la rigolade (entre plaisirs solitaires et mésanges qui dérapent sur la glace), il y a eu également des moments plus graves (la réalité qui est celle d’Alep).

Nous fûmes 11 personnes présentes ce soir : Tamara Frunzà, Allal Taleb, Marie Derley, Françoise Gabriel, Christiane Bardoux, Océane Odyssee, Martine Mo, Alain Henry, Caroline Coppé, Karyn Louryan et moi-même.

Anne-Marie Joubert-Gaillard et Michel André Chansiaux Perchet m’ont envoyé leurs textes en MP. 
Et en effet, à chaque kukaï, je peux accepter les textes de maximum 2 personnes ne pouvant pas être présentes. 

Sans plus attendre, voici le palmarès de ce soir :

3 TEXTES avec 4 VOIX :

Buée du matin
Le chiffon bleu dans l’auto
Essuie l’hiver 

(Christiane Bardoux)

Porté sur l’épaule
en trophée de chasse
- le sapin dans son filet

(Françoise Gabriel)

Plaisirs solitaires
indiscrète à la fenêtre
la lune d’hiver

(Karyn Louryan)


4 TEXTES avec 3 VOIX :

Tempête de neige
sur les branches s’accumule
le fardeau des jours froids

(Caroline Coppé)

Bientôt Noël –
seules les explosions
illuminent Alep

(Karyn Louryan)

Vague de froid soudaine
ses rouspétances
me chauffent les oreilles

(Marie Derley)

Hiver sans congés –
au creux du coquillage
le bruit de la mer

(Marie Derley)


5 TEXTES avec 2 VOIX :

une souris passe
avec les humains
- couloir humanitaire

(Caroline Coppé)

Bientôt Noël –
là où des enfants meurent
la lumière n’est plus

(Iocasta Huppen)

soupe collective
il échange une cigarette
contre un bout de pain

(Allal Taleb)

j’aime pas l’hiver !
l’horloge de la voiture
à l’heure d’été

(Marie Derley)

Entre les pommes de pins
la mésange dérape
givre sur l’étang

(Caroline Coppé)


11 TEXTES avec 1 VOIX :

Cheminée fumante
petits nuages rapides
poussés par le vent

(Christiane Bardoux)

La pierre
En ricochets sur le lac
Eclat d’eau

(Anne-Marie Joubert Gaillard)

Maison de repos
la surprise d’un sourire
un matin de neige

(Iocasta Huppen)

La voilà tourner
à nouveau la roue du temps
que reste-t-il d’hier

(Allal Taleb)

Choix à faire…
Ecrire ou ranger ?
Respirer…

(Océane Odyssee)

Brasserie lounge –
sur sa terrasse se pressent
les feuilles en tas

(Françoise Gabriel)

maraude tardive
presque raides sous le pont
le chien et son maître

(Allal Taleb)

A l’heure du laitier
les trilles du merle captifs
du premier givre

(Karyn Louryan)

Pâquerettes des neiges
le trappeur rejoint ses crocs
l’alouette chante du rap

(Michel-André Chansiaux Perchet)

Ciel tout noir à 8 heures
Quand va-t-il se lever
Mon soleil intérieur ?

(Océane Odyssee)

Le bol chaud dans les mains
Thé fruité ou fumé
Réconfort du matin

(Océane Odyssee)

BRAVO aux gagnants et félicitations à tous ! 

Voilà, cette année va bientôt prendre fin. Quel plaisir d’avoir pu compter sur votre présence à ces 9 kukaï de Bruxelles. Merci d’avoir été là, les amis ! Et nous continuerons de nous rencontrer, avec grand plaisir, quatre fois par an. 

Voici nos prochaines dates pour 2017 :

le 18 mars ‘17
le 17 juin ‘17
le 16 sept. ‘17
le 16 déc. ‘17

Donc quatre samedi, à partir de 14 :30, toujours au même endroit, La fleur en papier doré.

 

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de passer d’excellentes fêtes de Noël et que votre année 2017, soit poétique à souhait !
Je vous embrasse.  

We love haiku!
Iocasta Huppen 

(Photos: Allal Taleb et Françoise Gabriel)

9-ème Kukaï de Bruxelles
9-ème Kukaï de Bruxelles
9-ème Kukaï de Bruxelles
9-ème Kukaï de Bruxelles
9-ème Kukaï de Bruxelles

LIVRET du KUKAÏ DE BRUXELLES (sélection de haïkus des 8 premiers kukaï)

Fière de vous présenter le livret regroupant des textes ayant obtenu de 1 à 5 voix, lors des 8 premiers kukaï. 

Considérant que cette année 2016, nous avons fêté 150 ans d'amitié belgo-japonaise, le lvret sera un présent pour son Excellence, Masafumi Ishii, Ambasssadeur du Japon à Bruxelles. 

Merci à tous les 24 auteurs, à Françoise Gabriel, pour ses belles illustrations, à Karyn Louryan, pour la traduction en anglais, ainsi qu'à Yves Huppen, pour la vérification de la traduction. Bravo à tous ! 

Et merci à tous ceux qui ont commandé un ou plusieurs exemplaires de ce livret !

We love haiku!

Iocasta Huppen 

HAÏKUS CHOISIS AU 8-ème KUKAÏ DE BRUXELLES - Automne 2016

8-ème kukaï de Bruxelles Salle du conseil, Musée du Cinquantenaire, Expo Ukiyo-e, oct. '16 Photo: Marie Derley

Bonjour les amis, bonjour à tous,

Une journée riche, une journée très belle passée aujourd’hui en votre compagnie pour ce kukaï au sein de l’expo Ukiyo-e, au Musée du Cinquantenaire.

Votre présence a rendu ce kukaï festif.

Je tiens à vous remercier, vous, qui avez laissé de côté votre quotidien, pour partager ensemble une journée entière consacrée aux estampes, au haïku et à la poésie, avec notre ami, Olivier. Merci à lui pour sa belle et émouvante lecture. Et bienvenue dans notre cercle de haïku ! 

L’expo Ukiyo-e a été une mine de découvertes et d’enseignements. Nous avons appris beaucoup de choses sur la technique de réalisation des estampes, sur les messages cachés dans les estampes de Harunobu et Katsukawa. Nous avons pu redécouvrir les couleurs, les textures et nous avons rencontré aussi la grâce dans la luxure.

Les estampes étaient considérées à l’époque du XVII-ème siècle comme des scènes vulgaires. Elles ne le sont pas ; elles représentent la vie telle qu’elle est : avec ses censures et ses codes, avec ses non-dits et son langage cru, avec ses moments de gaieté ainsi que ses moments moins drôles.


Une vraie réjouissance que cette expo Ukiyo-e !

Après l’expo et le repas, nous fûmes 13 personnes présentes au kukaï : Olivier Vanderaa, Lorenzo Angeli, Françoise Gabriel,Tamara Frunzà, Serge Tomé, Karyn Louryan, Evariste Le Gall, Selia Çakir, Anne-Marie Joubert-Gaillard, Allal Taleb, Marie Derley, Natacha Piwowarow et moi-même. 

Sans plus attendre, voici le palmarès de ce soir :

1 TEXTE avec 5 VOIX

Pluie d’automne –
les pas sur le pont en bois
se font plus rapides

(Iocasta Huppen)


1 TEXTE avec 4 VOIX

Roman d’automne
la préface de la pluie
sur la vitre

(Lorenzo Angeli)


1 TEXTE avec 3 VOIX

Lune d’automne –
de la main à la bouche
les grains de raisins

(Karyn Louryan)


8 TEXTES avec 2 VOIX

Brume matinale
sur le toit une corneille
décortique une noix

(Allal Taleb)


Parfois,
S’en remettre au silence
Et le laisser parler

(Anne-Marie Joubert-Gaillard)


Ad vitam aeternam
une rose en tissu rouge
fleurit sa tombe

(Iocasta Huppen)


Terrasse encore tiède –
l’œil mi-clos le chat en sphinx
laisse entrer les ombres

(Françoise Gabriel)


Alléger l’humaine condition
Et la mort aussi
- Poésie

(Evariste Le Gall)


début d’automne
fillettes aux jambes nues
leur chair de poule

(Marie Derley)


Sec, soif
Le sol attend
Temps suspendu

(Anne-Marie Joubert-Gaillard)


Cabinet du doc
entre les bruits de toux
un silence de mort

(Marie Derley)


12 TEXTES avec 1 VOIX

Appel du profit
refus de l’humanité
ils bouffent l’inbouffable

(Olivier Vanderaa)


Elle dont
Les ailes me font
ange

(Evariste Le Gall)


Soleil automnal –
la feuille plaquée au sol
forme une hirondelle

(Françoise Gabriel)


Sous les dunes
Un crabe tient entre ses pinces
Le reflet de la lune

(Natacha Piwowarow)


Amour fini,
La nuit
L’ennui

(Selıa Çakir)


Musée de l’armée
autour les feuilles mortes
jonchent le parterre

(Allal Taleb)


La nuit tombante
le hululement d’une chouette
Et ses yeux brillants

(Natacha Piwowarow)


Au petit matin
dans l’eau de la rivière
la lune se baigne

(Lorenzo Angeli)


Les feuilles froissées,
La forêt tracée
Sous le ciel fâcheux

(Serge Tomé)


Corbillard en panne
peut-être la mort
en chômage technique

(Allal Taleb)


Impatience de l’aurore –
Voir la lumière revêtir
Son habit de couleurs

(Evariste Le Gall)


Monde flottant –
sous le chignon déployé
s’arrondit un sein

(Karyn Louryan)


Bravo aux auteurs des trois premières places et félicitations à tous ceux qui ont vu leurs textes sélectionnés ce soir. Bravo à vous tous, les amis, pour vos beaux haïkus !!

Les textes choisis lors de cet après-midi, ainsi que ceux remarqués à partir du premier kukaï, pourront être sélectionnés par leurs auteurs (2 textes / personne) pour figurer dans le livret français-anglais à offrir à son Excellence, Masafumi Ishii, Ambassadeur du Japon à Bruxelles. Dernier délai pour les envois, le 2 novembre ‘16. D’avance merci ! 

Du fond du cœur merci à tous les 20 participants à cette journée festive, que ce soit à l’expo, au repas ou au kukaï. Ce fut vraiment un moment de partage exceptionnel et inoubliable. Merci à vous, les amis !

La prochaine date pour notre kukaï sera samedi, le 17 déc., à 15 h, au bistrot La fleur en papier doré. Le thème sera « l’hiver » et / ou un thème libre. 

Iocasta Huppen 

Photos: Allal Taleb et Marie Derley

8-ème kukaï de Bruxelles
Salle du conseil, Musée du Cinquantenaire, Expo Ukiyo-e, oct. '16 Photo: Marie Derley
8-ème kukaï de Bruxelles
Après l'expo Ukiyo-e dans le resto du Musée du Cinquantenaire Photo: Allal Taleb
8-ème kukaï de Bruxelles
Salle du conseil, Musée du Cinquantenaire, Expo Ukiyo-e, oct. '16 Photo: Allal Taleb
8-ème kukaï de Bruxelles
Salle du conseil, Musée du Cinquantenaire, Expo Ukiyo-e, oct. '16 Photo: Allal Taleb
Fin Octobre '16
Un dernier verre à "La fleur en papier doré", Bruxelles

ANNONCE PROCHAIN KUKAÏ DE BRUXELLES 
Chers amis,

L’année 2016 est une année placée sous le signe des célébrations des 150 ans d’amitié belgo-japonaise. Dans ce cadre, le Musée du Cinquantenaire à Bruxelles accueillera, à partir du 21 oct et jusqu’au 12 févr. ’17, Ukiyo-e, une expo consacrée aux plus belles estampes japonaises de la collection du Musée. 416 estampes seront exposées en deux phases afin de préserver leur grande sensibilité à la lumière. 

Suite aux demandes de la part de certains auteurs participants au kukaï de Bruxelles de faire, si possible, coïncider la date du kukaï avec une date de sortie collégiale pour voir l’expo Ukiyo-e, j’ai pris la décision de changer la date annoncée pour le kukaï d’automne et ceci de façon exceptionnelle. 

Par conséquent, j’aurai l’immense plaisir de vous retrouver le SAMEDI 29 OCTOBRE pour une journée au Musée du Cinquantenaire, journée consacrée aux estampes japonaises et au haïku.

Veuillez trouver ci-après le programme de cette journée :

10:30 - 12:00 - VISITE de l'EXPO Ukiyo-e 

Nous bénéficierons d’un prix de groupe (avec guide) si nous sommes au moins 9 personnes. 
Le prix / personne pour les groupes pour cette expo qui n’est pas permanente est de 12 Eur.
Le prix du guide est de 95 Eur qui sera divisé par le nombre des personnes participantes.

12:15 – 14 :00 - REPAS au RESTO du musée 

14:15 - 16:45 KUKAÏ dans la SALLE mise GRATUITEMENT à notre disposition, salle au-dessus du resto du musée du Cinquantenaire. 

17 :00 – Fermeture des portes du Musée

INFO IMPORTANTE : 
AVANT LE 15 sept., je dois CONNAITRE le NOMBRE EXACT de PARTICIPANTS à la VISITE GUIDÉE pour pouvoir procéder au paiement. Merci déjà pour vos confirmations !

Après le kukaï nous aviserons pour un verre du côté de la Grand Place et un petit repas du soir, en fonction des auteurs partants. Moi je le suis, en tout cas. 

Comme d’habitude pour nos kukaïs, vous êtes invités à apporter 3 textes sur l’automne et/ou un thème libre ou bien mettre en jeu des textes écrits lors de la visite de l'expo. 

Je me fais une joie de vous rencontrer le samedi 29 OCTOBRE, car le plaisir de voir les estampes est encore plus grand lorsqu'il est partagé en haïkus. 

We love haiku!

Iocasta Huppen

"Jeunes femmes pêchant avec un filet" de Suzuki Harunob
"La Grande Vague de Kanagawa" de Hokusaï

HAÏKUS CHOISIS AU 7-ème KUKAÏ DE BRUXELLES - Été 2016

Chers amis,

Un 7-ème kukaï au temps des blocus et de la coupe européenne de foot, cela donne un comité de 6 personnes présentes. Cool

Un grand merci aux fidèles participants : Allal Taleb, Caroline Coppé, Cristina Manea, Françoise Gabriel et moi-même.

Bienvenue à Marie Derley ! Marie a appris, via le site de Serge Tomé (http://www.tempslibres.org/), l’existence du kukaï et a complété l’info en consultant cette page. Un grand, grand merci pour ton intérêt et ta présence, Marie ! Tu seras à chaque fois la bienvenue !

Natacha Piwowarow (en plein blocus) participait en m’envoyant 1 texte et Patrick Fetu, en ayant gagné un concours d’écriture d’après photo, organisé sur ma page, participait avec 2 textes.

 

Et voici la belle moisson de cet après-midi :

5 textes avec 2 voix :

 

sable de plage

les vestiges d’un château

au fond de mes poches

 

(Marie Derley)

.

Heure de l’apéro

trois tourterelles

autour de la piscine

 

(Caroline Coppé)

 

Mère et bébé

sur le chemin du soir

une seule ombre

 

(Iocasta Huppen)

 

Jour de deuil

une colonne de fourmis

entre dans la maison

 

(Caroline Coppé)

 

Fin des cours

sur la grille de l’école

l’araignée digère

 

(Caroline Coppé)

 

Et pour finir, voici les 8 textes avec 1 voix :

 

Chaleur enivrante –

Aux rayons du soleil

Le temps suspendu

 

(Natacha Piwowarow)

 

l’émoi des embruns

dans l’air chargé du sel des îles

leur goût sur ma peau

 

(Marie Derley)

 

Bord de mer

deux fillettes comparent

leurs poitrines naissantes

 

(Patrick Fetu)

 

Léger comme une plume

Sous le poids des années

Le vieux chat

 

(Cristina Manea)

 

petite éclaircie

une lune trois quarts pleine

apparaît enfin

 

(Allal Taleb)

 

Ciel bleu d’été

du car-wash d’à côté

l’odeur de propre

 

(Iocasta Huppen)

 

Soleil

encore plus transparent

son corsage

 

(Patrick Fetu)

 

Saoulé par la pluie

Il perd ses pétales

Le rugosa

 

(Cristina Manea)

 

Bravo aux 3 auteurs ayant obtenu 2 voix et félicitations à tous !

 

Un grand, grand merci pour vos chouettes haïkus et pour ce bel après-midi passé à discuter autour des haïkus, à échanger nos livres respectifs et à partager la joie des supporters de foot du bistrot. CoolBravo à l'équipe belge !!! CoolCool

 

Le prochain kukaï aura lieu samedi, le 17 sept., à partir de 15 :00, au même endroit, le bistrot La Fleur en Papier Doré. Le thème sera « L’automne » et/ou un Thème libre.

Passez de belles vacances !

Iocasta

7-ème kukaï de Bruxelles
7-ème kukaï de Bruxelles Photo: Allal Taleb
7-ème kukaï Photo: Iocasta Huppen
7-ème kukaï Bruxelles Photo: Marie Derley

HAÏKUS CHOISIS AU 6-ème KUKAÏ DE BRUXELLES - Printemps 2016

Chers amis,

Un beau et émouvant 6-ème kukaï que celui du 26 mars. Un grand merci à tous les participants pour leurs beaux haïkus ainsi que pour leurs émouvants, et parfois décalés, textes-hommage aux victimes des attentats du 22 mars ’16 de Bruxelles. Après le kukaï, nous sommes allés allumer des bougies sur la Place de le Bourse et ce moment fut, comme vous vous en doutez, chargé d’émotions. La Marche programmée pour le 27 mars, a été annulée pour des raisons d’effectifs de police insuffisants pour encadrer le rassemblement. 

Hier après-midi nous fumes 9 personnes présentes : Fred Soete, Allal Taleb, Cristina Manea, Roy Cris, Françoise Gabriel (bienvenue et bravo pour ta première fois), Serge Tomé, Michel André Chansiaux Perchet, Natacha Piwowarow et moi-même. 
Egalement, Jean-Louis Chartrain m’a fait parvenir un haïku que j’ai mis en jeu. 

Comme annoncé, j’ai offert deux n° 50 de la Revue GONG de l’Association Francophone de Haïku. Un grand merci à Jean Antonini et Eric Hellal pour les n° envoyés ! 

Sans plus tarder, voici les haïkus qui ont retenu l’attention lors de ce 6-ème kukaï :

2 haïkus avec 3 voix:

Les œufs de grenouille
Regardent le bleu du ciel
Le héron patiente

(Michel André Chansiaux Perchet)

Deux soldats en arme
deux guitaristes de rue
et Mannekenpis pisse

(Fred Soete)


5 haïkus avec 2 voix:

Lundi matin
Dans le branchage sans feuillage
Un nid de soleil

(Roy Cris)

Nuit venteuse
au bout de sa corde la mangeoire
se remplit d’étoiles

(Iocasta Huppen)

Souffle suspendu
à chercher les miettes
de l’amour égaré

(Cristina Manea)

Lendemain d’attentats
l’eau glauque
du bassin d’orage

(Serge Tomé)

Cœur en peine
plus de mots, plus de larmes
tic tac tic tac tic

(Cristina Manea)


12 haïkus avec 1 voix:

Ton décolleté
délicatement se pose
une coccinelle

(Allal Taleb)

Déverrouille la porte
Et laisse entrer la lune
Ma chaumière réchauffée 

(Natacha Piwowarow)

Matin de printemps –
l’auréole de pollen jaune
sur la flaque de boue 

(Serge Tomé)

Lendemain de fête
dans un coin de la chambre flotte
le parfum de sa robe

(Iocasta Huppen)

L’hélico
au-dessus de nos têtes
un oiseau se terre

(Allal Taleb)

Premières chaleurs –
une pochette Durex
en bord de chemin

(Serge Tomé)

Un air familier
chanté par un nouveau merle
- il fait encore clair

(Françoise Gabriel)

Son sourire flotte
Sur l’eau endormie
Et s’éloigne de moi

(Natacha Piwowarow)

Printemps 2016 –
je laisse fleurir malgré tout
mes plus belles pensées

(Iocasta Huppen)

Encore plus proche
depuis qu’il a été meurtri
- le plat pays 

(Jean-Louis Chartrain)

Vieil olivier
Cette âme bien conservée
Voudrait refleurir 

(Natacha Piwowarow)

Mardi grave
Mercredi des cendres
Matin de crachin sur Bruxelles

(Roy Cris)

Bravo à Michel-André et Fred pour leurs textes ! Et félicitations à tous ! 

Avant de conclure ce compte-rendu un peu spécial, voici, la sélection des textes-hommage aux victimes des attentats du 22 mars ’16 à Bruxelles. Pensées émues pour les familles des victimes.

Par ordre alphabétique des prénoms :

Soleil attentif
de la pie les militaires 
scrutent les passants

Alerte attentats
dans le bus on se bouscule
que de sacs à dos

(Allal Taleb)

22 mars ‘16
à Zaventem pour tout bagage
des explosifs

Hall d’aéroport
ils cherchent du regard
l’endroit le plus bondé

Attentats de Bruxelles
la grisaille du monde se mêle
à notre ciel de mars 

(Iocasta Huppen)

Tu crois X
que tu hisses l’âme !

Bombe glacée
la famille s’éclate
l’ado ne soufflera plus de bougies

(Michel André Chansiaux Perchet)

Brume de printemps –
les marionnettes se murmurent
des secrets

(Natacha Piwowarow)

Brute XL
à l’orée du printemps
tu m’as refroidi 

(Roy Cris)

Jour d’attentats –
au fond de la vallée
coule la rivière

Attentat ?
d’abord les pubs de la radio 
puis les nouvelles 

(Serge Tomé)

Un grand, grand merci à tous pour vos beaux haïkus et pour ce bel après-midi et cette émouvante soirée, passés ensemble ! 
Merci également à Natacha pour les chocolats Galler apportés ainsi que pour les mini muffins ! Ce fut un régal ! Merci à toi ! 
Et merci à Caroline Coppé pour son beau cadeau en haïkus, que voici : 

Grasse matinée
le pic épeiche
tambourine

Premier mai
les jacinthes sauvages
sortent du bois

Pénombre tardive
tu approches
je pique un fard

Merci à tous, les amis ! Grâce à vous, notre Brabançon Ailé a pu galoper librement. Et même voler un peu. 

Le prochain kukaï aura lieu samedi, le 18 juin, à partir de 14 :30. Le thème sera « L’été » et/ou un Thème libre. 

Joyeuses fêtes de Pâques à vous tous !

Iocasta Huppen

HAÏKUS CHOISIS AU 5-ème KUKAÏ DE BRUXELLES - Hiver 2015

Logo Kukaï Bruxelles ---- Dessin: Yves Huppen

Nous clôturons l'année 2015 avec le kukaï de ce 19 déc. qui fut une rencontre extrêmement joyeuse, sous le signe de la bonne humeur et du partage.

Comme annoncé, nous avons choisi un logo qui représentera dorénavant notre kukaï : il s’agit du cheval brabançon ailé. Oui, oui, vous avez bien lu. Nous l’avons imaginé tel le symbole d’une dualité : la force et la légèreté, l’humour et le terre à terre, la réalité et le surréalisme, et pourquoi pas, la cohabitation du haïku classique et du haïku libre. 

Nous souhaitons longue vie au kukaï de Bruxelles et que de nombreux haïkus puissent être lus et appréciés ! 

 

Alors, nous fûmes 6 participants : Natacha Piwowarow, Caroline Coppé, Roy, Cristina Manea, Karyn Louryan et moi-même. Ainsi que 3 personnes ayant envoyé chacun un haïku : Jean-Louis Chartrain, Naty Garcia et Gaëtan Lecoq.

 

Voici les résultats du 5-ème kukaï de Bruxelles :

 

1 texte avec 4 voix :

 

Trois degrés ce soir

je resserre mon écharpe

tu ne viendras plus

(Gaëtan Lecoq)

 

3 textes avec 2 voix :

 

Que j’ouvre les yeux

Que je ferme les yeux

La neige tombe

(Natacha Piwowarow)

 

Premiers flocons

la douceur de tes cheveux

entre mes mains

(Caroline Coppé)

 

Lune d’hiver

à travers les volets mouillés

à peine un cil

(Karyn Louryan)

 

8 textes avec 1 voix :

 

Les oreilles du chat

se dressent

il entend l’odeur du poulet

(Cristina Manea)

 

Soir de décembre

l’ultime rose offre son cœur

à la nuit pressée

(Jean – Louis Chartrain)

 

Noël doux

les magnolias se parent

de bourgeons

(Iocasta Huppen)

 

Au pied de l’arbre

démuni il tend la main

vers les gouttes tièdes

(Karyn Louryan)

 

Dans la brume

surgit la joggeuse puis

une bouffée de parfum

(Roy)

 

Grisaille de décembre –

j’allume au-dessus de la table

pour écrire des vœux

(Iocasta Huppen)

 

Le coquelicot courbé

Se dirige délicatement

Vers la mort

(Natacha Piwowarow)

 

Premier jour de l’An –

les pleurs d’un bébé arrivent

de la rue déserte

(Iocasta Huppen)

 

Bravo à Gaëtan ainsi qu’à tous les participants pour la qualité de leurs écrits !

Merci à tous les participants pour cet excellent moment passé ensemble !

 

Voici les prochaines dates en 2016 :

 

- samedi, le 26 mars

- samedi, le 18 juin

- samedi, le 17 sept.

- samedi, le 17 déc.

 

Le thème du 6-ème kukaï du mois de mars sera : « le printemps » et/ou un thème libre.

Passez d’excellentes fêtes de fin d’année et à l’année prochaine, les amis !

Iocasta Huppen

 

 

Photos et montage: Karyn Louryan

HAÏKUS CHOISIS AU 4-ème KUKAÏ DE BRUXELLES - Automne 2015

"La petite fleur en papier doré" (Karyn, Iocasta, Allal, Caroline, Cristina, Roy, Tamara et Natacha)

7 participants : Tamara (Frunzà), Natacha (Piwawarow), Allal (Taleb), Caroline (Coppé), Roy, Karyn (Louryan) et Iocasta (Huppen); ayant envoyé leurs textes : Cristina (Manea) et Christiane (Ranieri).

1 haïku avec 5 voix

 

Jour anniversaire

dans les cheveux de ma fille

un parfum de femme

(Christiane Ranieri)

 

1 haïku avec 3 voix :

 

L’été plie bagage

écharpes et parapluies

colorient la ville

(Allal Taleb)

 

3 haïkus avec 2 voix :

 

A compter

les syllabes du haïku

le bus est passé

(Cristina Manea)

 

Dégringolades –

d’averses en averses le ciel

et ses ecchymoses

(Karyn Louryan)

 

Mineur de fond

à chaque front

Sa lune

(Christiane Ranieri)

 

13 haïkus avec 1 voix :

 

ENGAGES :

 

Pire que les vagues

les barbelés ou l’exil

le regard qui tue

(Allal Taleb)

 

De sous les parasols

des regards de femmes voilées

s’échappent vers la mer

(Iocasta Huppen)

 

L’ORAGE

 

Bourrasques

j’enfouis les marrons

au fond de mes poches

(Caroline Coppé)

 

Ciel chargé –

captif du gris le soleil

libère les autres couleurs

(Karyn Louryan)

 

Notre dispute

interrompue

grondement de l’orage

(Caroline Coppé)

 

Fin de l’orage

chat et chien s’endorment

l’un contre l’autre

(Christiane Ranieri)

 

L’AUTOMNE

 

Tant de choses à faire encore

avant de mourir

papillon d’automne

(Caroline Coppé)

 

Teintée d’automne

la feuille exhibe à la lumière

ses nervures rouges

(Iocasta Huppen)

 

Matin de Toussaint –

Le chrysanthème et moi

tout blanc

(Christiane Ranieri)

 

AUTRES THEMES

 

Longue journée

Il s’assoit au bord de la route

Où il ne pipe mot

(Natacha Piwawarow)

 

Sur le mur vermeil

l’ombre chinoise de l’abat-jour

bourgeon de rose offert

(Roy)

 

Farine de froment

- l’offensive du bleuet

dans le pain d’automne

(Karyn Louryan)

 

L’araignée piégée

remue dans la baignoire

septembre hante

(Cristina Manea)

 

Bravo à Christiane pour son texte et bravo à tous !

Merci à tous les participants pour cet excellent moment passé ensemble !

 

Prochaine date : samedi, le 19 déc.

Le thème de la rencontre sera : « l’hiver » et/ou un thème libre.

HAÏKUS CHOISIS AU 3-ème KUKAÏ DE BRUXELLES - Été 2015

"La petite fleur en papier doré" (Iocasta, Allal, Savina, Caroline, Roy et Fred)

 

8 participants ; présents : Allal (Taleb), Caroline (Coppé), Frédéric (Soete), Iocasta (Huppen), Roy, Savina (Jane Lee); ayant envoyé leurs textes : Cristina (Manea) et Natacha Elif Piwowarow

6 haïkus avec 2 voix :

 

Du haut de ses trois

siècles le tilleul

paraît plus jeune que moi

(Allal Taleb)

 

Pénombre de juin –

tandis que ses doigts m’effleurent

le grillon stridule

(Caroline Coppé)

 

Le parfum de chèvrefeuille

se love dans la chambre

nuit de juin

(Cristina Manea)

 

Chiquenaude –

le scarabée noir progresse

d’un bon mètre

(Iocasta Huppen)

 

Zinneke parade * –

les pucerons de retour

sur les framboisiers

(Caroline Coppé)

* Zinneke parade est une parade née dans le cadre de Bruxelles 2000, Ville européenne de la Culture.

 

Lumière éteinte

Du ciel limpide une étoile se détache

Entre par la fenêtre

(Natacha Elif Piwowarow)

 

6 haïkus avec 1 voix :

 

Est-ce un lévrier*

ou les mirages d’été

brouillent mon regard

(Allal Taleb)

* Au Maroc, l’effet d’optique provoqué par la chaleur est représenté par cette image

 

Le ramier roucoule

sur une fleur de sureau

- examens de juin

(Caroline Coppé)

 

Robe bleu azur –

le soleil de juin s’attarde

sur ses épaules nues

(Iocasta Huppen)

 

Sentier étouffé

par 2 champs de maïs –

personne ne passera plus

(Fred Soete)

 

Champs au clair de lune –

les nuits d’été se mesurent

en meuglements de troupeaux

(Iocasta Huppen)

 

Papillons glissant

très doucement l’un sur l’autre

au chant des alouettes

(Fred Soete)

 

Merci à tous d’être venus ce soir. Nous avons passé un chouette et agréable moment au bistrot « La petite fleur en papier doré » et nous y retournerons la prochaine fois !

Bravo à ceux qui participaient pour la première fois à un kukaï !

J’ai été heureuse d’avoir pu partager avec vous ce moment privilégié. 

Prochaines dates :

le 19 sept. (samedi)

le 19 déc. (samedi)

 

Le thème du 19 sept. sera « l’automne » et/ou un thème libre.

 

 

"La petite fleur en papier doré"
Allal, Roy, Iocasta, Savina et Fred

HAÏKUS CHOISIS AU 2-ème KUKAÏ DE BRUXELLES - Printemps 2015

Le Falstaff (Merci à Karyn pour ce petit montage !)

 

9 participants (en ordre alphabétique des prénoms : Allal, Caroline (Coppé), Frédéric (Soete), Iocasta, Karyn (Armen), Michel André (Chansiaux Perchet), Roy, Serge (Tomé) et Tamara (Frunzà)

 

1 haïku avec 4 votes :

 

Deux plumes bleues

à se chatouiller dans la brise –

saison des amours

(Frédéric Soete)

 

4 haïkus avec 3 votes :

 

De nouveaux bourgeons

la lune toujours la même

et moi je vieillis

(Allal Taleb)

 

Les pleurs de l’enfant

dans le brouhaha de la foule

salle des pas perdus

(Frédéric Soete)

 

Début mars

tout un automne remisé

au compost

(Karyn Louryan)

 

Silence –

du karting abandonné

les arbres en fleurs

(Serge Tomé)

 

2 haïkus avec 2 votes :

 

Le printemps avance –

je m’arrête pour regarder

les pétales sur l’eau

(Iocasta Huppen)

 

Dans l’ombre du talus

un couple de crocus mauves

attire le soleil

(Iocasta Huppen)

 

7 haïkus avec 1 vote :

 

Reflets verdoyants

le saule conte à l’étang

la fin de l’hiver

(Caroline Coppé)

 

Soleil blanc

- retenir l’ombre

du papillon

(Karyn Louryan)

 

Lumière éteinte

les yeux n’ont plus honte

les doigts admirent nos corps

(Roy)

 

Un nouveau printemps

elle a encore maigri

l’ombre du vieux chien

(Allal Taleb)

 

Gazouillis du matin –

sur le mur l’ombre

de l’oiseau de bois

(Serge Tomé)

 

Changement de tons

le fusain déplie

quelques fleurs de magnolia

(Caroline Coppé)

 

Fraîche nuit d’avril

une rosée abondante

perle sur les fleurs

(Allal Taleb)

 

Merci à tous d’être venus ce soir et bravo à ceux qui participaient pour la première fois à un kukaï !

 

J’ai été heureuse d’avoir pu partager avec vous ce moment privilégié au Falstaff. 

 

Prochaines dates :

 le 20 juin (samedi)

le 19 sept. (samedi)

le 19 déc. (samedi)

 

Le thème du 20 juin sera « l’été » et/ou « l’humour (blague, ironie, plaisanterie, etc.) »

 

 

 

 

HAÏKUS CHOISIS AU 1-er KUKAÏ DE BRUXELLES - Hiver 2014

Arthis (Michel Duflo, Tamara Frunzà, Karyn Louryan, Iocasta Huppen, Mélody Theil, (son ami), Allal Taleb, Roy et Cristina Manea. Merci à Liviu Hopârtean pour la photo !

8 participants: Allal Taleb Mélody Theil, Roy, Armen Lib S-Lou, Rodrigo M. Malmsten, Michel Duflo, Tamara Frunzà et Iocasta Huppen

3 Haïkus avec 3 votes :

 

A l’affut

elle tend l’oreille aux rumeurs

du dégel

(Karyn Louryan)

 

Sa tombe glacée

le prénom de ma mère

mal orthographié

(Michel Duflo)

 

Dans la vitre le reflet

d’années de riz et de sel

- il neige

(Karyn Louryan)

 

3 Haïkus avec 2 votes :

 

Une apparition –

ton image dans le ciel

d’une flaque d’automne

(Iocasta Huppen)

 

Evere

matin d’hiver

les avions chantent

(Roy)

 

Lune d’eau

la brume dévoile

ses secrets

(Mélody Theil)

 

9 Haïkus avec 1 vote :

 

Au coin d’une rue

la SDF me sourit

sans intermédiaire

(Allal Taleb)

 

Un vent frais, flocons brisés

quittent la parure de perles glacées

ciel, volonté d’hiver

(Tamara Frunzà)

 

Boule de coton

ses petits pas bercés

parmi les flocons

(Mélody Theil)

 

Sortie du courant

la feuille flotte à un souffle de vent

de la rive

(Iocasta Huppen)

 

Arbres élagués –

les pigeons dérangés

fientent de plus belle

(Michel Duflo)

 

Des éclats de rire

pétales de neige

à l’infini

(Mélody Theil)

 

La tête tombe

dans l’abîme bleu

miroir d’eau

(Rodrigo Malmsten)

 

La pluie casse le bruit d’un rêve

des visages crispés sous la corniche

corneille froissée

(Tamara Frunzà)

 

Nuit sans étoiles –

des cailloux verts

plein les poches

(Michel Duflo)

 

Merci à toutes et tous d’être venu(e)s. J'ai été vraiment contente d'avoir pu vous réunir et passer un agréable moment tous ensemble. Et merci Carmen Draghici Hopartean de nous avoir chaleureusement accueillis dans les locaux de Arthis ! 

 

Prochaines dates :

le 14 mars (samedi)

le 20 juin (samedi)

le 19 sept. (samedi)

le 19 déc. (samedi)